Show Less
Restricted access

La domination comme expérience européenne et américaine à l'époque moderne

Series:

Edited By David Chaunu and Séverin Duc

Issus d’un colloque organisé en Sorbonne en juin 2017, les articles publiés dans cet ouvrage interrogent les imaginaires et les pratiques de la domination politique à l’époque moderne. (Re)conquêtes, révoltes, révolutions, répressions, crises de régime, expansion coloniale sont l’objet de cet ouvrage et sont envisagés comme autant d’épreuves pour les sociétés modernes, confrontées au risque de leur anéantissement et à la nécessité de leur réinvention. Ce volume propose d’étudier ces moments à la lumière des acquis récents de l’histoire politique et sociale, en interrogeant les processus de domination dans l’Europe moderne et ses prolongements ultramarins par-delà l’Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

Mener au combat. Le capitaine et son équipage dans l’Atlantique de l’époque moderne (XVIe-XVIIe siècles) (Alexandre Jubelin)

Extract

← 226 | 227 →

Mener au combat

Le capitaine et son équipage dans l’Atlantique de l’époque moderne (XVIe-XVIIe siècles)

Alexandre JUBELIN

Sorbonne Université

Un navire en mer se caractérise comme un espace clos par excellence, en ce qu’il allie trois éléments essentiels : la frontière (matérialisée par cette barrière qu’est le franc-bord, qui évite de basculer à l’extérieur du navire), l’extériorité impénétrable (la mer, où il est difficile de s’aventurer) et l’unité à l’intérieur de ses limites (la conduite du navire impliquant une coopération de tous ses occupants). En ce sens, un navire aux XVIe et XVIIe siècles forme une micro-société complexe, d’autant plus sensible aux phénomènes de domination qu’il s’agit d’un espace aux relations de pouvoir très structurées : un lieu commun sans date et sans contexte particulier veut que le capitaine y soit seul maître à bord – « seul maître après Dieu » – processus qui prend parfois des formes subtiles au quotidien. C’est aussi un espace voué à subir des situations de stress intense en raison du contexte – en particulier dans des situations de danger imminent, comme la tempête et surtout le combat. Ce dernier revêt, dans l’Atlantique des XVIe et XVIIe siècles, une forme hybride alternant entre combat d’artillerie et abordage, qui pousse le capitaine à s’investir directement dans la tenue du combat, et ainsi à reverticaliser les relations au sein du navire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.