Show Less
Restricted access

La domination comme expérience européenne et américaine à l'époque moderne

Series:

Edited By David Chaunu and Séverin Duc

Issus d’un colloque organisé en Sorbonne en juin 2017, les articles publiés dans cet ouvrage interrogent les imaginaires et les pratiques de la domination politique à l’époque moderne. (Re)conquêtes, révoltes, révolutions, répressions, crises de régime, expansion coloniale sont l’objet de cet ouvrage et sont envisagés comme autant d’épreuves pour les sociétés modernes, confrontées au risque de leur anéantissement et à la nécessité de leur réinvention. Ce volume propose d’étudier ces moments à la lumière des acquis récents de l’histoire politique et sociale, en interrogeant les processus de domination dans l’Europe moderne et ses prolongements ultramarins par-delà l’Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

¿Poblar o Despoblar? La domination espagnole globale au miroir des migrations (XVIe-XVIIe siècles) (Alain Hugon)

Extract

← 252 | 253 →

¿Poblar o Despoblar?

La domination espagnole globale au miroir des migrations (XVIe-XVIIe siècles)

Alain HUGON

EA 7455 HisTéMé-ex-crhq Université de Caen – Normandie1

L’expansion politique et la conquête territoriale entraînent des mutations dans l’expression de l’autorité monarchique. La notion de domination, qui suppose l’existence d’un ou de plusieurs maîtres, voit se transformer les rapports entretenus entre l’autorité et les sujets. Le désenclavement du monde, qui se produit aux XVIe et XVIIe siècles, modifie les relations de domination alors que les processus d’extension des pouvoirs les multiplient. En tant que moteur, la monarchie hispanique et ses institutions se présentent comme des forces agissantes dans ces processus de dilatation des pouvoirs vers des espaces qu’elle soumet à sa souveraineté, principalement le domaine américain et, dans une moindre mesure du fait de son éloignement, l’archipel philippin. Une première question se pose sur les liens entre autorité souveraine et expansion territoriale : existe-t-il une relation automatique, nécessaire et/ou contingente entre les pratiques du pouvoir souverain et l’essor hors de ses possessions coutumières ? La monarchie vit-elle d’une dynamique prédatrice qui la conduirait à prolonger la Reconquista vers d’autres continents, suivant la thèse fréquemment émise par l’historiographie ?

L’étude de l’émigration espagnole vers les Indes stimule la réflexion sur l’existence d’une telle dynamique. Selon les modalités de la colonisation ← 253 | 254 → (poblar, conquistar2) – de l’encouragement ou de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.