Show Less
Restricted access

La domination comme expérience européenne et américaine à l'époque moderne

Series:

Edited By David Chaunu and Séverin Duc

Issus d’un colloque organisé en Sorbonne en juin 2017, les articles publiés dans cet ouvrage interrogent les imaginaires et les pratiques de la domination politique à l’époque moderne. (Re)conquêtes, révoltes, révolutions, répressions, crises de régime, expansion coloniale sont l’objet de cet ouvrage et sont envisagés comme autant d’épreuves pour les sociétés modernes, confrontées au risque de leur anéantissement et à la nécessité de leur réinvention. Ce volume propose d’étudier ces moments à la lumière des acquis récents de l’histoire politique et sociale, en interrogeant les processus de domination dans l’Europe moderne et ses prolongements ultramarins par-delà l’Atlantique.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction. Dominer de part et d’autre de l’Atlantique (David Chaunu / Séverin Duc)

Extract

← 10 | 11 →

Introduction

Dominer de part et d’autre de l’Atlantique

David CHAUNU

Musée du quai Branly – Jacques Chirac ; Centre Roland Mousnier (UMR 8596)

Séverin DUC

École française de Rome ; Centre Roland Mousnier (UMR 8596)

L’Europe constitue un espace au sein duquel les imaginaires et les pratiques de domination sur les populations sont multiples et composites. De la part des Européens, son histoire est le fruit de (re)conquêtes intérieures, d’entreprises extérieures et de projections ultramarines. Puisque les logiques de domination sont plus facilement repérables dans une dynamique de (re)conquête, le présent volume propose une archéologie des processus de (re)mise en domination à l’époque moderne. Si l’on s’accorde généralement à dresser le constat de la capacité des Européens à imposer leur volonté à des peuples conquis, une histoire des imaginaires, des espaces et des appareils de domination européens peut s’avérer fructueuse. Afin de dépasser une séparation artificielle entre métropoles et colonies, nous avons voulu explorer la communauté d’expériences de domination de part et d’autre de l’Atlantique, parfois sur la rive méridionale de la Méditerranée. Cependant, loin de nous le projet d’une histoire de l’« État moderne », moins encore de l’« exception occidentale », nous avons proposé d’interroger le lien entre la multiplicité des cultures de domination en Europe et au-delà ; la récurrence des phénom...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.