Show Less
Restricted access

Sagesse et résistance dans les littératures francophones

Series:

Edited By Marc Quaghebeur

Après avoir abordé les modalités des relations entre Violence et Vérité dans les littératures francophones, ce volume s’attache à des formes littéraires de Résistance. Celles-ci entendent souvent dépasser les réponses purement violentes et manifester ainsi leur refus de l’assujettissement, par des Sagesses – répliques souvent plus subtiles à la barbarie et à la domination. Elles circonviennent beaucoup mieux l’adversaire, comme le « sujet supposé savoir » dont parlent les psychanalystes. Ce parcours se fait au travers de textes francophones venus de latitudes très diverses : du Vietnam au Liban, du Maghreb à l’Afrique centrale, de la Suisse et de la Belgique aux Amériques. Ce faisant, c’est à un florilège d’esthétiques diverses que se voit convié le lecteur. Ce livre touche en effet aussi bien au symbolisme qu’à la postmodernité, en passant par les grandes voix du Maghreb ou des Antilles dans le contexte du dernier demi-siècle. Le propos ne s’organise pas pour autant en fonction des aires géographiques. Il montre que les soi-disant opacités francophones, leurs poét(h)iques, leurs hybridations ou leurs chemins de traverse constituent toujours des réponses à des situations historiques. Elles sont, qui plus est, très révélatrices de la dynamique du système franco-francophone. Trente-cinq études, pour ce faire, et qui font saisir de près le fait que ces œuvres sont loin d’être périphériques.

Show Summary Details
Restricted access

La Quête identitaire dans l’oeuvre de Kim Thúy et de Philippe Blasband, auteurs francophones issus de l’immigration (Céline Mariage)

Extract

← 424 | 425 →

La Quête identitaire dans l’œuvre de Kim Thúy et de Philippe Blasband, auteurs francophones issus de l’immigration

Céline MARIAGE

Université de Hanoï (Vietnam)

L’écriture migrante fait partie intégrante de l’histoire littéraire. Elle désigne les œuvres des écrivains émigrés, mais également, et de manière plus large, des auteurs nés dans un autre pays que leur pays d’adoption ou issus de l’immigration1. Au sein des littératures francophones, les littératures canadienne et belge de langue française sont marquées par l’écriture migrante.

Au Québec, elle a façonné le paysage littéraire depuis l’arrivée, au XIXe siècle, d’intellectuels révolutionnaires, comme Napoléon Aubin, d’origine suisse, et de religieux ultramontains, au XXe siècle de grands voyageurs et exilés (citons Louis Hémon, auteur français du mythique Maria Chapdelaine, intégré dans le paysage littéraire québécois), et des vagues successives d’immigrés européens après la guerre (comme Monique Bosco, juive d’origine autrichienne) pour arriver à ce que Chartier désigne comme étant la « diversification continentale de la fin du siècle », marquée par les écrivains d’origine étrangère, dont ceux d’Extrême-Orient Ying Chen (née en Chine), Aki Shimazaki (née au Japon), Ook Chung (d’origine coréenne, né au Japon) et Kim Thúy (née au Vietnam)2. ← 425 | 426 →

En...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.