Show Less
Restricted access

Léo Hamon (1908-1993)

Series:

Edited By Gilles Le Béguec

Avocat, résistant, professeur agrégé des Facultés de droit, dirigeant politique, sénateur (1946-1954) puis député (1968-1969)… Le parcours de Léo Hamon est l’un des plus riches du XXe siècle, et peut-être l’un des plus révélateurs de son époque.

Cet ouvrage, issu d’un colloque tenu en décembre 2013, organisé par l’Institut Georges Pompidou, le Centre d’histoire de Sciences Po et la Fondation Charles de Gaulle, revient sur les différentes facettes de son parcours : des premiers engagements à gauche à la rencontre avec le gaullisme en passant par le MRP, du Conseil municipal de Paris à la Libération aux fonctions de porte-parole du Gouvernement sous Jacques Chaban-Delmas (1969-1972), du juriste praticien et commentateur de la pratique institutionnelle au défenseur d’une certaine approche des relations internationales.

Se dessine ainsi le portrait multiple d’une figure singulière. Le caractère de Léo Hamon est marqué par la diversité de ses centres d’intérêt, la fidélité à ses engagements et à ses idées, son extrême rigueur intellectuelle, sa curiosité et son ouverture d’esprit. Les communications ici rassemblées sont autant de points d’entrée sur une personnalité méconnue et fascinante.

Show Summary Details
Restricted access

Léo Hamon et Pierre Mendès France : trop proches pour s’entendre ? (Frédéric Fogacci)

Extract

← 92 | 93 →

Léo Hamon et Pierre Mendès France : trop proches pour s’entendre ?

Frédéric FOGACCI

Fondation Charles de Gaulle

Comme bien des travaux cherchant à approfondir les liens entre Pierre Mendès France et une personnalité politique ayant évolué dans une sphère de proximité avec lui1, l’étude des relations de Léo Hamon avec Pierre Mendès France peut donner l’impression d’un rendez-vous manqué, tant en raison d’une certaine forme d’individualisme politique propre à Mendès France (Hamon souligne ainsi sa propension à mettre son camp « devant le fait accompli2 ») qui le rend coutumier du fait qu’en l’occurrence à la difficulté de Léo Hamon à se positionner clairement face à la figure de Mendès France : proche intellectuellement, parfois en désaccord dans les moments de crise, et surtout jamais en harmonie quant aux vecteurs politiques, partis ou clubs, destinés à porter leurs idées communes. Pourtant, cette relation politique inaboutie peut dans ce cas précis étonner, tant les deux hommes ont beaucoup en commun : appartenant à la même génération, de confession hébraïque, ayant connu une formation juridique comparable, ils entretiennent une proximité intellectuelle, qui les amène à se définir clairement au début de leur relation comme « clairement de gauche3 ». Pourtant, ils ne pourront se retrouver dans cette commune appartenance qu’au crépuscule de leur vie politique, dans les années 1970. ← 93 | 94 →

Dans Vivre ses choix, Hamon relate ainsi sa derni...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.