Show Less
Restricted access

Connaît-on la chanson?

Usages de la chanson dans les cinémas d'Europe et d'Amérique Latine depuis 1960

Series:

Edited By Sophie Dufays, Dominique Nasta and Marie Cadalanu

Les chansons, liées au cinéma depuis ses origines, ont acquis une force nouvelle et singulière tant dans les productions commerciales que dans les films d’auteur récents, notamment en Europe et en Amérique latine. Mais si les études consacrées aux rôles de la chanson et de la musique populaire dans le cinéma se sont multipliées, peu de travaux ont considéré leur place dans les cinémas européens et latino-américains au-delà de la période classique.

C’est sur un corpus de films à chansons parus à partir des années 1960 que se concentre le présent ouvrage. Les différentes contributions proposent un panel d’approches novatrices et complémentaires, esthétiques mais aussi culturelles, historiques et musicologiques, qui offrent un éclairage inédit sur cette production.

L’ambition de ce volume est de participer au développement d’une analyse esthétique et théorique du film à chansons dégagée du modèle hollywoodien mais aussi, plus largement, de tout modèle générique. Penser la place qu’occupe la chanson dans des cinématographies très variées géographiquement et historiquement, du cinéma français au cinéma brésilien en passant par les cinématographies d’Europe de l’Est, permet de susciter de nombreux rapprochements susceptibles d’ouvrir la voie à de nouvelles approches.

Show Summary Details
Restricted access

Bossa nova et cinema novo (Colette Lucidarme)

Extract

Bossa nova et cinema novo

Colette Lucidarme

Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Bossa nova et cinema novo sont contemporains. Tous deux apparus à la fin des années 1950, ils ont une durée d’existence d’une dizaine d’années dans un contexte historique qui fut favorable à leur émergence et à leur développement. Dans l’après-guerre, la population brésilienne profite d’une certaine liberté économique, politique et culturelle. De 1956 à 1961, avec le gouvernement de Juscelino Kubitschek, le pays se modernise, voit se construire la ville de Brasilia et se développer les autoroutes. Les Brésiliens découvrent les nombreux aspects de leur pays : les déserts du Sertão, l’immensité amazonienne et une population diversifiée et rurale jusqu’ici encore peu représentée. C’est alors une époque de pleine explosion créatrice sur le plan artistique et les deux courants, musical et cinématographique, émergent de ce climat d’euphorie populaire, ce que confirme Glauber Rocha lorsqu’il affirme que le cinema novo « n’est pas arrivé par hasard : il ne se rattache pas seulement aux seules manifestations cinématographiques mais à tous ces événements culturels parallèles, les mouvements de culture populaire, tout cet ensemble. Il en est issu, en subissant les influences et cherchant à enrichir le mouvement » (Rocha cité par Avellar 1987, 92). L’esprit est à la nouveauté esthétique avec des recherches d’originalité formelle, en rupture avec les pratiques artistiques alors existantes qu’étaient les chanchadas, comédies populaires bouffonnes des ann...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.