Show Less
Restricted access

Développer les industries culturelles

Leçons du palimpseste de la pratique

Series:

Christiaan De Beukelaer

Le discours de l’économie créative est devenu de plus en plus mondial. Pratiquement tous les pays du monde utilisent le concept (ou l’une de ses variantes) dans le débat politique, l’intervention publique, les recommandations et la pratique. L’objectif de cet ouvrage est de rendre compte de l’adoption de ce discours dans le contexte du Burkina Faso et du Ghana. Dans ces pays, l’utilisation du « discours de l’économie créative » est assez récente et reste en contradiction avec les réalités vécues par de nombreuses parties prenantes du secteur culturel. À travers un engagement empiriquement fondé au sein de ce débat, ce livre montre comment le recours à la catégorie des « industries culturelles et créatives » dans les politiques publiques reconfigure les limites des politiques culturelles.

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements

Extract



Je remercie la Fondation européenne de la culture, la fondation Riksbankens Jubileumsfond et l’ENCATC pour le généreux prix de la recherche en culture politique qui m’a été décerné en 2012. Je remercie Katherine Watson, Isabelle Schwartz, Mats Rolén, GiannaLia Cogliandro, Elisabeth Darley, Lyudmila Petrova et surtout Tsveta Andreeva pour leur soutien. Je remercie de même le jury du CPRA, Lluís Bonet, Eleonora Belfiore, Sanjin Dragojević, Jacques Bonniel, Mikhail Gnedovsky, Therese Kaufmann et Timo Cantell pour avoir cru (et j’espère croire encore) en moi et en ce projet, ainsi que pour leurs commentaires. Tous mes remerciements aussi à Yudhishthir Raj Isar pour m’avoir accompagné dans la rédaction de ce livre et à Diane Dodd pour son travail éditorial.

Je remercie mes directeurs de thèse David Hesmondhalgh et David Lee pour leur soutien, leurs conseils et, plus que tout, leur patience.

Nombreux sont ceux qui m’ont énormément aidé pendant mon travail sur le terrain. Ce sont, à Ouagadougou : Gaston Eugène Hounhouenou, Emile Raguidissida Zida et Marceline Kuela ; à Accra : Selorm Yao Ani-Frimpong, John Owoo et Korkor Amarteifio.

Je souhaite également remercier le LABEX ICCA pour la subvention de la traduction de ce livre, Claire Debard et Jacob Matthews pour la traduction, et Jan Baetens pour avoir corrigé les épreuves et pour m'avoir encouragé pendant mes recherches. ← 13 | 14 →

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.