Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

Trois ou quatre choses que je sais de Lucien Poirier (François Géré)

Extract

Trois ou quatre choses que je sais de Lucien Poirier

François Géré

Construire un peu de rationnel malgré et avec l’irrationnel1.

Communément, l’œuvre du général Poirier est identifiée à la stratégie de dissuasion nucléaire de la France. C’est exact, mais terriblement incomplet. Je voudrais ici apporter quelques éclairages sur des aspects méconnus de son œuvre et sur les processus cognitifs qui ont permis l’élaboration des modèles de stratégie nucléaire. Pour ce faire, j’utilise un matériau inédit : les archives dont le général me fit donation et les enregistrements de longues journées d’entretiens dans les années 2000-2002. En amont apparaît une réflexion philosophique sur un objet primordial : la violence armée organisée, sur la guerre, épreuve sanglante des volontés qui accompagne un couple tragique, la peur et la mort, la peur de la mort. Poirier ne cesse de rappeler la formule d’Ardant du Picq : «  l’homme est capable d’une quantité donnée de terreur  ; au-delà, il échappe au combat  »2. Les esprits pressés, les demi-habiles critiquent la complexité d’une œuvre caractérisée par la rigueur logique et la maîtrise de la langue. Admirateur de Valéry, Poirier se veut constructeur méthodique combinant différents instruments.

«  La boite à outils  »

La méthode, en tant que telle, constitue

une voie privilégiée parmi toutes celles...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.