Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

Les origines du concept français de dissuasion : mythes et réalités (Bruno Tertrais)

Extract

Les origines du concept français de dissuasion : mythes et réalités

Bruno Tertrais

La doctrine de Gallois  ?

Le fondement logique de la dissuasion française, telle qu’elle avait été conçue au temps de la guerre froide, était la dissuasion «  du faible au fort  ». La dissuasion pouvait être efficace même si l’une des deux parties était bien moins puissante que l’autre en raison du «  pouvoir égalisateur de l’atome  ». Le colonel Pierre Gallois est souvent crédité de l’invention de ces concepts. Il les développa en effet dans son ouvrage Stratégie de l’âge nucléaire1. Mais ils étaient déjà présents dans l’article fondateur de l’amiral Raoul Castex (1945), dans un dossier présenté en décembre 1954 aux autorités politiques françaises, et dans les réflexions britanniques du début des années 1950 (cf. infra.)2. Gallois était familier de ces sources : son apport essentiel aura été de les populariser en France dans ses écrits des années 1950 et son ouvrage de 1960.

Il semble en revanche que le concept de «  dissuasion proportionnelle  » adopté par de Gaulle, soit attribuable à Gallois, de même que son corollaire la «  valeur-France  » comme critère de planification des forces stratégiques3. De même pour l’idée selon laquelle «  le risque nucléaire ne se partage pas  », que l’on retrouvera dans le premier Livre blanc sur la défense (1972).

En tout état...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.