Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

La succession nucléaire de l’URSS (Hélène Hamant)

Extract

La succession nucléaire de l’URSS

Hélène Hamant

Le démembrement de l’Union soviétique a été consacré en deux étapes, d’abord le 8 décembre 1991 par l’Accord sur la création de la Communauté des États indépendants (CEI) conclu à Minsk par le Président du Soviet suprême de la République du Bélarus, le Président de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) et le Président de l’Ukraine1, puis le 21 décembre par un ensemble de documents adoptés à Alma-Ata par ces derniers rejoints par les dirigeants de toutes les autres anciennes républiques soviétiques2 à l’exception de ceux des États baltes et de la Géorgie3. Or il touchait non seulement un immense État composé de quinze républiques, mais également une superpuissance nucléaire. En effet, l’URSS disposait d’un redoutable arsenal dont la majeure partie se trouvait en Russie, le reste étant réparti entre l’Ukraine, le Bélarus et le Kazakhstan. À la suite du démembrement, les États qui en étaient issus ont donc dû régler la question de la succession qui s’est posée dans de nombreux domaines. L’objet de cette contribution porte sur la succession nucléaire. Il sera présenté tout d’abord ce que les anciennes républiques←157 | 158→ soviétiques ont prévu à cet égard dans les accords de Minsk et d’Alma-Ata. Ensuite, chacun des différents aspects de cette succession sera...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.