Show Less
Restricted access

Repenser les stratégies nucléaires

Continuités et ruptures. Un hommage à Lucien Poirier

Series:

Edited By Thomas Meszaros

Cet ouvrage a pour objectif d’enrichir la connaissance dans un domaine particulier des relations internationales et stratégiques : les stratégies nucléaires. Pour contribuer à cette connaissance, il réunit les contributions de jeunes chercheurs et chercheurs confirmés, issus d'horizons différents, qui invitent à repenser les trajectoires historiques et intellectuelles des stratégies et des armes nucléaires dans les relations internationales. Ce volume interroge la période des origines, celle des premières pensées sur le sujet, en particulier celle de Lucien Poirier, à qui cet ouvrage rend hommage. Ce retour aux sources de la pensée stratégique nucléaire, à l’époque de la guerre froide, permet d’envisager les continuités et les ruptures à l’œuvre depuis, dans les relations internationales post-guerre froide, notamment sur les questions liées à la diffusion et à la virtualisation de l’arme nucléaire ainsi qu’au désarmement nucléaire.

Ce livre, en proposant une réflexion originale et fondamentale sur la place des armes nucléaires dans les théories des relations internationales, invite aussi à ouvrir un débat constructif sur leurs trajectoires passées, présentes et à venir dans les relations internationales proprement dites.

Show Summary Details
Restricted access

La politique de non-prolifération à la croisée des chemins. Les enseignements de l’accord américano-indien de coopération nucléaire de 2008 (Gerald Felix Warburg)

Extract

La politique de non-prolifération à la croisée des chemins

Les enseignements de l’accord américano-indien de coopération nucléaire de 2008

Gerald Felix Warburg1

L’ironie est omniprésente dans le chemin suivi par le gouvernement de George Bush pour obtenir son improbable victoire en 2008 lui assurant l’accord du Congrès pour l’«  Initiative de coopération nucléaire civile entre les États-Unis et l’Inde  ». L’accord représentait un coup diplomatique d’envergure pour le Premier ministre indien Manmohan Singh, reconnaissant de facto le statut de puissance militaire nucléaire et mettant fin à trois décennies de statut de paria de New Delhi dans le domaine de la prolifération nucléaire. Pour Washington, les concessions sur la prolifération nucléaire, accordées spécifiquement dans la poursuite d’une nouvelle logique relationnelle avec l’Inde, constituent, comme le fait remarquer un journaliste réputé, «  l’une des initiatives les plus ambitieuses jamais lancées par un secrétaire d’État […], rien de moins que la “répudiation” de trois décennies de politique américaine  »2. Lors de la cérémonie solennelle de signature, le président Bush tint à partager le mérite de sa réussite avec un lobby émergent d’Américains d’origine indienne. Cet événement, tenu le 8 octobre 2008, les représentants de General Electric et Westinghouse l’applaudirent eux aussi, pressés de voir la vente de produits nucléaires américains à l’Inde, estimée à près de 150...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.