Show Less
Restricted access

À l'épreuve d'enseigner à l'Université

Enquête en France - Préface de Marc Romainville

Series:

Edited By Saeed Paivandi and Nathalie Younès

L’ouvrage s’intéresse à la réalité plurielle de l’homo academicus, en partant des vécus et des conceptions des professeur.e.s d'université. L’enquête menée en France par les deux auteurs, de 2013 à 2017, dans un large éventail de disciplines (lettres, sciences, sciences humaines et sociales, médecine), permet de mieux appréhender les différentes manières d’être enseignant.e-chercheur.e, la condition universitaire, les conceptions de la carrière et les approches de l’enseignement mobilisées dans la pratique pédagogique. Les enseignant.e.s-chercheur.e.s parlent de leur environnement de travail, de leurs relations avec le monde étudiant et des tensions vécues au cours de leur expérience pour articuler l’enseignement, la recherche et les tâches administratives. Se développer professionnellement sur le plan pédagogique et réellement prendre en compte les étudiants dans l’approche de l’enseignement apparaît comme un défi.

Cet ouvrage a pour ambition d’aider à mieux comprendre la condition pédagogique à l’université, devenue une question d’actualité en France comme dans nombre d’autres pays. Les données de l’enquête mises en perspective avec la littérature scientifique internationale peuvent contribuer à la réflexion sur les réformes pédagogiques introduites depuis les années 2000 et les axes les plus pertinents pour améliorer le fonctionnement pédagogique de l’université et accompagner les enseignant.e.s-chercheur.e.s dans leur développement professionnel à travers un changement culturel progressif.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre III ‒ La diversité des approches de l’enseignement

Extract



« Qu’est-ce que je fais quand j’enseigne ? Je parle… je n’ai pas d’autre manière de transformer le monde et je n’ai pas d’autre influence sur les hommes. La parole est mon travail ; la parole est mon royaume…

Cette communication par la parole d’un savoir acquis et d’une recherche en mouvement est ma raison d’être : mon métier et mon honneur… Mon réel et ma vie, c’est l’empire des mots, des phrases et des discours… » (Ricœur, 1955, p. 192).

Nombreuses sont les publications traitant des pratiques d’enseignement qui mettent l’accent sur la complémentarité et le lien réflexif entre enseigner et apprendre. Nous reprenons cette formulation car ce courant a été initié et développé dans les recherches anglo-saxonnes et repris ailleurs afin de signifier l’importance de considérer les liens entre l’acte d’enseigner et la manière dont l’acte d’apprendre est pensé et travaillé par l’enseignant pour concevoir les pratiques d’enseignement. C’est la recherche sur l’apprentissage des étudiants qui a permis de révéler le rôle joué par les pratiques et l’approche mobilisées par les enseignants dans le développement d’un apprentissage actif de qualité (Pacheco Daza, 2015 ; Paivandi, 2015). Penser ensemble l’enseignement et l’apprentissage, chercher à en appréhender la réciprocité est en effet au cœur des réflexions autour de la pédagogie dans l’enseignement supérieur. Ce que l’on appelle the Scholarship of Teaching and Learning1 implique de réfléchir sur le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.