Show Less
Restricted access

Libéralisme et protectionnisme

Economie politique des relations internationales

Series:

Edited By André Tiran and Dimitri Uzunidis

Le débat « libéralisme / protectionnisme » retrouve aujourd’hui tout son intérêt dans plusieurs domaines, tels la politique commerciale, le droit de la concurrence, les aides étatiques, la protection des travailleurs ou encore la politique de l’immigration. Le libéralisme associé au libre-échange, qui paraissait être une politique incontestable, soutenue par la plupart des économistes, s’est retrouvé la cible de nombreuses critiques. Le protectionnisme, de son côté, couplé à une politique mercantiliste, est apparu dans un certain nombre de pays comme une stratégie efficace pour assurer le développement économique. La compétitivité des grandes économies a semblé dépendre de l’ouverture sélective au commerce et aux investissements internationaux : c’est le cas des États-Unis, de la Chine, mais également d’autres pays d’Asie, et parfois même de l’Europe. Les auteurs de cet ouvrage remettent en cause la vision univoque et simpliste du protectionnisme et des politiques mercantilistes. La discussion est particulièrement focalisée sur la validité universelle du libre-échange et des origines historiques du protectionnisme ainsi que sur les théories économiques et des politiques étatiques menées du XVIe au XXIe siècle. Ils s’intéressent aussi bien à l’économie qu’à la logique de puissance et de renforcement de l’État.

Show Summary Details
Restricted access

Présentation générale. Protectionnisme / Libre-échange : quand l’histoire bégaie (André Tiran / Dimitri Uzunidis)

Extract

Présentation générale

Protectionnisme / Libre-échange : quand l’histoire bégaie

André Tiran et Dimitri Uzunidis

La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine n’est que le dernier épisode en date d’un certain nombre de tendances protectionnistes qui se sont développées aux États-Unis, tendances protectionnistes qui ont toujours été présentes même si elles n’ont pas pris la forme classique et historiquement datée de l’accroissement des droits de douane. L’image d’un monde totalement ouvert au libre-échange est une fiction sur laquelle nous avons vécu depuis plus de 50 ans. En effet, la forte réduction puis la quasi-disparition des droits de douane a occulté le fait majeur de toute l’histoire économique et financière de plusieurs siècles, à savoir que le commerce extérieur est toujours lié à la question de l’État et de la politique de puissance. En ce sens, la politique développée par le président des États-Unis, Donald Trump, présente l’avantage de la clarté, sans aucune dissimulation de la réalité de la politique commerciale américaine. Ce qui semble inédit depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, c’est l’enchaînement des sanctions et des représailles auquel on assiste aujourd’hui. Et le terme de guerre commerciale semble parfaitement justifié non seulement si on considère les déclarations des protagonistes mais aussi parce que les mesures prises visent à infliger à l’adversaire des pertes conséquentes. Il...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.