Show Less
Restricted access

Traces et ratures de la mémoire juive dans le récit contemporain

Series:

Edited By Valentina Litvan and Claire Placial

Ce volume collectif propose une étude comparative sur les traces de la judéité dans la littérature contemporaine. La question initiale est d’explorer en quoi le récit littéraire peut continuer à transmettre une mémoire juive et de quelle mémoire il s’agit. En effet, il interroge la place d’une mémoire juive qui tout en étant historique et collective s’exprime dans les différentes écritures comme étant ancestrale et transmise de multiples façons, notamment à travers l’intertextualité et les livres.

Bien qu’il s’agisse de proposer des lectures de textes littéraires, les approches sont donc interdisciplinaires : on y trouve autant de la sociologie littéraire que de l’histoire littéraire, de la traduction ou encore de la philosophie politique…

Show Summary Details
Restricted access

Le fils écrivain et la transmission paternelle chez Philip Roth et Daniel Mendelsohn

Extract



Matrice juive de la filialité et de la paternité

Comme beaucoup d’hommes, je me suis longtemps peu questionné à propos de la paternité (ce que pouvait bien représenter mon père) et moins encore à propos de la filialité (quant à mon statut de fils, qui plus est de fils unique) et du fait d’avoir un fils (et des filles).

Il m’a fallu la médiation de certains auteurs, tous juifs en l’occurrence, pour que des interrogations longtemps inconscientes, mais se faisant plus pressantes avec la maturité, me permettent de mettre des mots et de circonscrire le sujet filial et paternel que j’étais ou voulais être.

Ce fut d’abord la dialectique offerte dans un chapitre du livre d’Alain Finkielkraut consacré à Charles Péguy, Le mécontemporain1, où est opposé le nomade célibataire au père de famille. Ce dernier, nous dit Péguy, serait le vrai aventurier du monde moderne. Il est otage des siens et de l’avenir. Le père défend la responsabilité pour le monde face à la double tentation du carriérisme et de l’angélisme.

Pour le jeune étudiant que j’étais, cela me faisait prendre conscience de la charge qui pouvait peser sur mon propre père et sur celle qui me serait échue si j’en devenais un. Mais cela s’opposait également aux pages que j’avais lues d’Hannah Arendt, reprises d’ailleurs par Finkielkraut, qui contredisaient ou du moins polémiquaient avec celles de Péguy....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.