Show Less
Open access

« Apprendre la langue de la majorité des Confédérés »

La discipline scolaire de l’allemand, entre enjeux pédagogiques, politiques, pratiques et culturels (1830–1990)

Series:

Viviane Rouiller

Quelles langues étrangères enseigner à l’école en Suisse ? Si cette question revient encore régulièrement au cœur de l’actualité, elle se pose dès le XIXe siècle au moment où l'étude des langues vivantes, relevant jusqu’ici de modes d’apprentissage privés, fait son entrée au sein des écoles publiques, alors même que l’État devient garant de l’instruction. En Suisse romande, c’est l’allemand, idiome de la majorité des Confédérés, qui tire son épingle du jeu en devenant durablement la deuxième langue vivante la plus enseignée après le français, langue maternelle. Toutefois, sa place au sein de l’instruction publique lui sera encore régulièrement contestée et sera sujet à bon nombre d’adaptations.

Par une démarche d’histoire sociale et culturelle reposant sur une variation des niveaux d’analyse et des échelles d’observation, cet ouvrage retrace l'évolution de la discipline de l’allemand dans les cantons de Genève, Vaud et Fribourg entre 1830 et 1990. Il étudie les finalités plurielles qui lui sont rattachées – formative, pratique, culturelle et nationale – et la manière dont celles-ci se complètent ou s'opposent en fonction des contextes, des acteurs et publics scolaires. Sur la base de discours émanant de différentes sphères, des savoirs à enseigner au sein des manuels scolaires d'allemand et des dynamiques circulatoires ayant contribué à l'évolution de la discipline, il identifie les différentes forces à l'origine des adaptations successives de cet enseignement. L’ouvrage montre les écarts perceptibles entre les ambitions affichées et les réalisations effectives au sein du champ éducatif, mettant en exergue une dialectique entre des enjeux à la fois internes et externes à la sphère scolaire.

Show Summary Details
Open access

Table des matières

TABLE DES MATIÈRES

Remerciements

Introduction

Une discipline scolaire à l’aune de plusieurs approches et échelles d’observation

La trajectoire d’un enseignement, résultante de contextes et d’intérêts multiples

Construction du livre

Partie 1.Finalités et enjeux de l’allemand scolaire en Suisse romande

Chapitre 1 : L’introduction de l’allemand dans les écoles romandes

L’étude des langues vivantes pour un nouveau public scolaire

Genève et Vaud : une leçon obligatoire ou facultative ?

Fribourg : l’inscription de l’allemand pour des études réales

Chapitre 2 : La discipline au sein de trois systèmes scolaires en construction

Une étude consolidée chez les garçons et accessible aux filles

Un élément distinctif des écoles de voie intermédiaire

L’affirmation d’une étude et le développement des cursus modernes

L’allemand pour un enseignement professionnel et commercial

Une matière sélective pour tous au cycle d’orientation

Chapitre 3 : Les tribulations de l’étude de l’allemand au primaire

Genève, le canton précurseur

Vaud : l’étude de l’allemand comme défense de la minorité ?

Débats sur l’obligation de l’allemand au primaire genevois

Chapitre 4 : Un enseignement face à l’actualité et à la diversité des langues

La discipline au tournant du premier conflit mondial

Langue étrangère et maternelle : les intellectuels s’en mêlent

Conclusion

Partie 2.Le manuel d’allemand, un objet culturel, didactique et historique

Chapitre 5 : La première génération de manuels (1840–1870)

Production et diffusion

La prédominance de l’enseignement grammatical et de la traduction

Des contenus culturels universels et une touche de patriotisme

Chapitre 6 : Didactisation et diversification des contenus (1870–1900)

Investissement de l’état et nouveaux éditeurs

Simplifier l’étude de l’allemand et la rendre attractive

Évolution des contenus thématiques

Chapitre 7 : À l’heure de la méthode directe (1900–1915)

Un renouvellement méthodologique international

Des cristallisations romandes

Chapitre 8 : Au nom d’un éclectisme pédagogique (1915–1960)

La synthèse de deux méthodes

Des contenus thématiques face à l’actualité

Chapitre 9 : Wir sprechen deutsch à l’heure du cycle d’orientation (1960–1980)

Vers une intégration de l’audiovisuel

Des adaptations pour un public scolaire élargi et différencié

Chapitre 10 : Deux méthodes pour une étude précoce de l’allemand (1975–1990)

Un cours pour le primaire « spécifique à la suisse romande »

Une méthode étrangère pour succéder au cours romand

Conclusion

Partie 3.Romandie, suisse alémanique, europe : exemples de circulation

Chapitre 11 : Influences et emprunts au sein des manuels d’allemand

Emprunts à multi-échelles dans le cours rochat-Lohmann

D’un stage de l’unesco à un cours de langue romand

Chapitre 12 : La correspondance scolaire, un vecteur pédagogique et pacifique

D’initiatives personnelles à un réseau international

La réception d’une telle pratique en Suisse romande

Chapitre 13 : Une deuxième langue au primaire, un enjeu européen ?

Une coordination régionale et nationale

L’influence du Conseil de l’Europe

Conclusion

Conclusion générale

Bibliographie

Sources

Références bibliographiques

Annexes