Show Less
Restricted access

De Kleist à Döblin

Littérature, Histoire, Politique

Series:

Michel Vanoosthuyse

Cet ouvrage réunit des études sur la littérature de langue allemande écrite à l’orée du romantisme jusqu’au XXe siècle. Le but est d’explorer les rapports complexes entre le texte littéraire de fiction et l’Histoire. Quelques études, moins centrées sur la thématique historique, envisagent le travail littéraire dans sa dimension d’identification et d’interrogation du sujet sur lui-même. Mais quelle que soit la thématique, le texte de fiction est ici compris comme un acte, un processus singulier de connaissance. Aucune différence d’approche n’existe dès lors entre des œuvres définies, par exemple, comme des processus compliqués d’affranchissement des idées révolutionnaires françaises et des textes interprétés comme des quêtes de solution aux problèmes personnels posés par la vie.

Show Summary Details
Restricted access

Le mythe parisien d’Ernst Jünger

Extract

L’officier allemand Ernst Jünger occupa d’avril 1941 à août 1944 des fonctions au haut état-major allemand à Paris. Ce séjour fut interrompu par une mission sur le front caucasien d’octobre 1942 à janvier 1943 et par quelques permissions en Allemagne. C’est donc un séjour de trois années, payé par la guerre hitlérienne, lequel constitue pour l’essentiel la matière première des Journaux parisiens, publiés après-guerre en 1949 en Allemagne, et dès 1951–1953 en français chez René Julliard, puis en 1965 chez le même éditeur, dans une version remaniée. Ils sont depuis 1980 disponibles chez Christian Bourgois. Ils ont enfin été accueillis en 2008 chez Gallimard, dans la prestigieuse Pléiade.

Le Paris de Jünger est un composé de trois cercles concentriques. Au centre, le cercle des cercles, celui qu’occupent les officiers que Jünger appelle les « chevaliers » du Majestic, du nom de l’hôtel où siège la Propaganda-Staffel dont Jünger fait partie ; ces « chevaliers » sont présentés comme des hommes d’honneur entourés de barbares. Autour de ce premier cercle, on trouve le cercle un peu plus large des salons parisiens et des établissements chics, où représentants de l’Occupation et de la Collaboration se livrent aux plaisirs du luxe et de la conversation entre gens de qualité. Enveloppant ces deux cercles, la ville, essentiellement la ville allemande et celle de la Collaboration, c’est-à-dire la ville circonscrite aux beaux quartiers de l’ouest...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.