Show Less
Restricted access

L'influence (in)visible

Les partis populistes de droite radicale et la fabrique de politiques publiques en démocratie

Series:

Benjamin Biard

Dès la fin des années 1990, les partis populistes de droite radicale ont entamé une nouvelle phase dans leur développement en atteignant des performances électorales inédites et en accédant plus aisément au pouvoir. Pourtant, dans le même temps, ils demeurent considérés comme étant une menace pour la démocratie libérale. L’objectif de cette recherche est d’estimer l’influence des partis populistes de droite radicale sur la fabrique des politiques publiques, en interrogeant leur capacité à exercer une influence mais aussi le mode opératoire par lequel ils procèdent.

L’Union démocratique du centre (UDC) en Suisse, le Front national (FN) en France et le Vlaams Belang (VB) en Belgique sont étudiés dans cet ouvrage grâce à la méthode du process-tracing, sur la base d’un large corpus de données notamment composé de 107 entretiens semi-dirigés, de documents d’archives et de nombreuses observations directes.

Alors que chaque cas étudié est confronté à un rapport avec le pouvoir distinct, la recherche met au jour un modèle général de l’influence et permet d’appréhender celle-ci lors des différentes phases du processus de fabrique des politiques publiques.

Cet ouvrage contribue à enrichir la littérature sur les partis populistes de droite radicale, sur l’influence partisane, sur l’analyse des politiques publiques mais aussi sur la démocratie de par les implications qu’elle comporte.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3 L’influence politique

Extract

L’une des principales préoccupations de la science politique contemporaine est l’analyse de l’influence qui s’exerce sur les détenteurs officiels du pouvoir ou, si l’on préfère, sur les titulaires de la faculté de commander en dernier ressort. (Meynaud, Ladrière & Perin, 1965 : 365)

Le processus de fabrique des politiques publiques ne peut être complètement cerné sans appréhender le concept d’influence puisque celui-ci est au cœur même de la mécanique et caractérise les volontés et les stratégies des acteurs – dont les partis populistes de droite radicale – jouant à l’intérieur du champ politique. Cette notion d’influence est centrale en science politique (Balzacq et al., 2014) et a été largement abordée dans la littérature, particulièrement à partir des années 1960. De nombreuses analyses ont été réalisées sur la base de cette notion et ont permis de faire progresser la recherche, notamment en analyse des politiques publiques. Néanmoins, force est de constater qu’il s’agit d’une notion délicate à saisir et qui nécessite d’être encore davantage stabilisée. Le présent ouvrage ambitionne aussi de contribuer à la stabilisation de la notion et au développement d’un outil permettant de l’estimer empiriquement.

La définition de la notion d’influence ainsi que la caractérisation de son périmètre et de ses outils d’analyse font l’objet de nombreux débats au sein de la communauté scientifique (Gallie, 1955 ; Lukes, 2005). Plusieurs écoles...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.