Show Less
Restricted access

Reconnaissance et éducation identitaire

Compétences identitaires et gouvernance scolaire

Series:

Nicolas Cuneen

À partir d'une étude critique des théories contemporaines de la reconnaissance, cet ouvrage pose la question suivante : que peut faire l'école pour aider les élèves à devenir responsables du rapport qu’ils entretiennent avec eux-mêmes ?

La réponse vient en deux temps. Si l’élaboration du concept de compétences identitaires offre un abord inédit de la dimension pédagogique liée au développement d’un rapport positif durable à soi, le registre des compétences ne permet pas de décrire adéquatement la composante attentionnelle du travail identitaire. Ainsi, dans un deuxième mouvement, l’enquête se redirige vers l’étude des conditions institutionnelles à même de soutenir une forme d’attention collective propice au développement continu de tous.

La thèse défendue est qu’un « tournant identitaire » de l’éducation doit commencer par se soucier du bien-être des enseignants en réinvestissant dans leur statut professionnel, rétablissant tant leur autonomie attentionnelle que leur autorité légitime, afin de protéger leur propre désir d’apprendre.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 11 Héritages philosophiques

Extract

Ce chapitre présente l’occasion de mieux définir les contours du sens que nous accordons aux concepts et aux propositions centraux à notre démarche en en explorant deux antécédents philosophiques. Le premier se trouve dans la lecture que le dernier Foucault a fait de la trajectoire du concept du souci de soi et, en particulier, d’un moment privilégié qu’il localise dans les écoles hellénistiques. Nous y retrouvons notamment les traces de la dimension technique de l’autonomie que nous avons traitée en termes de compétences identitaires, ainsi que l’idée selon laquelle l’autotransformation consciente passe toujours par l’autre. Ensuite, à travers les écrits populaires et politiques de J.G. Fichte se profile une politique éducative qui, en dépit des deux siècles qui se sont écoulés depuis, partage des traits importants avec celle que nous proposons. L’objectif de ce regard sur le passé, au-delà de l’intérêt académique et historique de souligner les points communs qui s’expriment en un autre langage, sera donc de rendre plus claires les idées abordées jusqu’alors en les mettant en contraste avec les positionnements philosophiques connus les plus similaires que nous ayons trouvés.

Dans un de ces derniers cours au Collège de France, publié dans le volume posthume L’herméneutique du sujet, Michel Foucault retrace une tranche-clé de l’histoire de l’intrication du « sujet » et de la « vérité »714. Il le fait en examinant l’évolution du couplage des maximes gn...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.