Show Less
Restricted access

Histoire des formations à l’enseignement en Suisse romande

Series:

Valérie Lussi Borer

En Suisse romande, l’institutionnalisation des formations à l’enseignement public au cours du 19e siècle s’accompagne de larges débats sur les modèles institutionnels et sur les savoirs nécessaires pour former les futurs enseignants. Pour faire face à l’incroyable expansion des systèmes scolaires durant le 20e siècle, les formations ne cessent de se développer pour répondre à la complexification de la profession enseignante. Si leur inscription au niveau tertiaire se généralise, elle ne fait pas l’unanimité et reste sujette à caution, même si elle permet un rapprochement avec l’Université, lieu de production des savoirs de référence pour l’éducation. Pour mieux comprendre les racines du processus de professionnalisation de l’enseignement, cet ouvrage retrace la mise en place des formations à l’enseignement primaire et secondaire dans les quatre cantons universitaires de Fribourg, Genève, Neuchâtel et Vaud. A travers une double approche monographique et comparative, il analyse les inscriptions institutionnelles ainsi que les savoirs disciplinaires et professionnels dispensés dans ces formations et pointe les tensions et enjeux qui jalonnent de manière récurrente leur évolution.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6: Les savoirs au croisement des rapports entre champs professionnels et champs disciplinaires

Extract

CHAPITRE 6

LES SAVOIRS AU CROISEMENT DES RAPPORTS ENTRE CHAMPS PROFESSIONNELS ET CHAMPS DISCIPLINAIRES

Professionnaliser, c’est d’abord reconnaître que, si la fonction enseignante se fonde sur des savoirs, elle requiert une technicité de la transmission de ces savoirs, leur seule maîtrise ne garantissant pas – ou plus – la qualité de l’enseignement. (Lang, 1999, pp. 20-21)

Former aux savoirs comme à la technicité de la transmission de ces savoirs, tels sont les enjeux au cœur des formations à la profession enseignante1 auxquels nous allons nous intéresser dans ce chapitre. Pour distinguer ces deux enjeux, Bourdoncle (2000, p. 123), Hofstetter et Schneuwly (2009, pp. 18-19) différencient savoirs à enseigner et savoirs pour enseigner. Ce sont sur les savoirs pour enseigner2, que nous appelons ← 161 | 162 → également savoirs de référence pour les formations professionnelles à l’enseignement 3, ou encore savoirs professionnels 4, que nous mettons la focale ici.

La question de l’articulation entre savoirs dispensés en formations à l’enseignement et savoirs produits par les sciences de l’éducation renvoie aux rapports entre savoirs issus de l’expérience professionnelle et savoirs disciplinaires issus de la recherche scientifique (Hörner, Schulz & Wollersheim, 2002). Pour saisir l’évolution de ces rapports dans une perspective diachronique, nous recourons aux concepts de «professionnalisation» (Bourdoncle, 2000, pp. 117-119; Lang, 1999, pp. 36-37; Nóvoa, 1987, pp. 54-55) et de «disciplinarisation» (Hofstetter & Schneuwly, 2002, pp. 8-9; Stichweh, 1987, pp. 254-257). Parmi les chercheurs qui travaillent sur la professionnalisation,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.