Show Less
Restricted access

Didactique du français langue étrangère et seconde dans une perspective plurilingue et pluriculturelle

En hommage à la Professeure Dr. Aline Gohard-Radenkovic

Catherine Blons-Pierre and Pascale Banon

La thématique générale de la Didactique du français langue étrangère et seconde dans une perspective plurilingue et pluriculturelle est apprendre, enseigner et travailler avec le français et en français dans un environnement plurilingue et pluriculturel. Cet ouvrage a pour objectif de définir et délimiter la place du français langue étrangère et des échanges francophones dans les sociétés plurilingues et pluriculturelles du XXIème siècle, dans le domaine académique et dans le domaine professionnel. Les différents articles proposent donc à la fois les fondamentaux de la didactique du FLE/FLS, une réflexion sur les contextes d’enseignement du FLE/FLS et sur les aspects socioculturels liés à l’enseignement/apprentissage du FLE/FLS. Il s’adresse aux enseignants de langue, formateurs en langues, formateurs de formateurs (HEP), conseillers pédagogiques, inspecteurs pour la langue … et médiateurs linguistiques et culturels, dans des structures de formation nationales et internationales, du secteur public, privé et parapublic.

Show Summary Details
Restricted access

Hervé Adami - De l’épuisement des approches interculturelles et de la nécessité de les dépasser

Extract

| 227 →

HERVÉ ADAMI

De l’épuisement des approches interculturelles et de la nécessité de les dépasser

La ronde sans fin des notions

Les approches dites « interculturelles » en didactique ont désormais pignon sur rue et ont acquis leur légitimité académique. Elles se sont imposées face à des approches essentiellement centrées sur l’apprentissage de la langue qui ne prenaient que peu ou pas en compte les aspects non linguistiques ou alors par le biais de la « civilisation ». Les deux aspects, langue et culture, étaient déconnectés et c’est tout l’intérêt des approches interculturelles d’avoir contribué à montrer et finalement à imposer l’idée que l’apprentissage d’une langue est indissociable de la découverte des modes de vivre, d’agir, de penser des locuteurs qui parlent et qui vivent avec cette langue. Dans le mouvement général qui a permis de sortir du carcan structuraliste, la didactique des langues a compris que les langues ne sont pas que des systèmes dont il s’agit de connaitre et de maitriser le fonctionnement pour devenir un locuteur compétent. A ce mouvement, ont largement contribué la sociolinguistique, la pragmatique, l’analyse conversationnelle ou de façon plus générale l’ethnographie de la communication. Les étapes et les auteurs de cette montée en puissance de la prise en compte des aspects non linguistiques dans l’apprentissage des langues sont connus et reconnus et je n’en referai pas l’histoire ici. Il ne...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.