Show Less

Nouveaux regards sur la classification nominale dans les langues africaines

Edited By Sylvester N. Osu

La classification nominale (classes nominales, genres, …) constitue un phénomène majeur dans certaines langues africaines comme l’atteste l’abondante littérature linguistique consacrée à ces langues. Or la plupart des travaux s’appuient seulement sur les propriétés sémantiques et des critères morphosyntaxiques pour définir les classes nominales et les genres. Une telle approche ne fournit pas d’explication aux nombreux cas d’exception constatés à travers les langues. Le présent ouvrage s’intéresse aux langues à genres et à classes nominales et présente le cas d’une langue sans système de classification nominale. Il s’interroge particulièrement sur ce qui fait qu’un affixe se combine avec telle ou telle base nominale pour construire une classe nominale (ou un genre)? L’ouvrage montre 1) par quel moyen une langue sans système de classification nominale répartit les substantifs, et 2) propose d’étudier l’affixe (dit marqueur de classe ou de genre) à travers sa diversité d’emplois et de fonctions, sa diversité de combinaisons avec des bases nominales et les interprétations engendrées afin de dégager ses propriétés spécifiques et invariantes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Genres

Extract

Mohamed Aghali-zakara* Genre grammatical en berbère et morphologie du nom en touareg Introduction Linguistiquement rattaché à la grande famille des langues chamito-sémi- tiques (dite aussi afro-asiatiques), le berbère comporte plusieurs variétés dialectales� Ces variantes linguistiques, dont le touareg, sont disséminées sur de vastes aires géographiques s’étendant du Maghreb au Sahel� En par- tant de la tawellemmet, variante linguistique touarègue la plus parlée dans l’Azawagh malien et nigérien, on peut cerner les diverses questions géné- rales concernant le genre grammatical et s’interroger sur son rapport avec la classification nominale en berbère à partir des exemples touaregs� On sait que le touareg, təmahăq, est parlé au Centre du Sahara (sud de l’Algérie et de la Libye), ou təmašăq et təmajăq au Sahel (Burkina-Faso, Mali et Niger)� Les règles grammaticales sont sensiblement les mêmes dans les principales variantes dialectales tant septentrionales -tahaggart (H) et tajjert (J)-, que méridionales – tawellemmet (W), tayart (Y), tadγaq (D), et tudalt (U). La langue touarègue oppose verbes et nominaux auxquels il faut adjoindre une catégorie intermédiaire les verbo-nominaux ou participes� Cette étude se focalise sur les spécificités du système nominal en pri- vilégiant les éléments caractéristiques, particulièrement ceux qui sont susceptibles de servir dans les études comparées avec d’autres langues africaines dont l’amharique�  Les noms comportent des marques obligatoires qui indiquent l’opposi-...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.