Show Less
Restricted access

Langue française et culture francophone en domaine ibérique

Nouvelles intersections

Edited By Maria Teresa Garcia Castanyer, Lluna Llecha-Llop Garcia and Alicia Piquer Desvaux

L’espace européen de l’enseignement supérieur a bouleversé la manière de penser, d’envisager l’enseignement des langues et des cultures étrangères. En Espagne et au Portugal, la tradition de l’enseignement du français s’en est donc trouvée reformulée. La réflexion des enseignants, constante et attentive aux nouvelles situations sociopolitiques, a entraîné de nouveaux débats et lancé d’autres défis dans une réalité en construction qui s’avère commune à tous les pays européens.
Ce volume rassemble divers travaux portant sur les différents enjeux de l’enseignement et l’apprentissage du français langue étrangère, de la traduction et de l’évolution des représentations véhiculées dans la transmission de la culture française et francophone. Ces contributions non seulement confirment l’apport des nouvelles technologies pour l’enseignant mais aussi, au-delà des savoirs des domaines impliqués (FLE/S, FOS, traduction, culture et littérature), soulignent le besoin d’une compréhension de la dimension identitaire en même temps que la nécessité de l’acquisition de la culture de l’Autre afin de faciliter le transfert de connaissances entre les différentes langues et cultures.

Show Summary Details
Restricted access

Pour une homogénéisation du niveau dans une classe de langue étrangère

Extract



Tentatives d’homogénéisation

Les mots ont parfois une belle fonction, et c’est de renvoyer à des réalités possibles, c’est de créer des mondes imaginaires… L’entreprise qui se laisse entrevoir dans le titre que je propose pour cet article est bel et bien impossible. Homogénéiser le niveau dans une classe de langue est un idéal. Surtout dans nos derniers temps de l’enseignement supérieur, où la réalité des classes de langue française, dans le cas qui nous occupe, dessine une diversité grandissante: de niveaux, de provenances, d’intérêts, de motivations. Ainsi, concernant le niveau de langue, on trouve en classe, un débutant assis à côté d’un francophone, et entre l’un et l’autre, tout un éventail de possibilités. Quel français enseigner dans ce cas-là? Quelle linguistique française aborder? Comment construire son programme? Quel niveau choisir?

Pendant longtemps, j’ai fait plusieurs essais: diviser la classe en au moins deux niveaux, proposer deux vitesses, malgré que je n’étais qu’une seule professeure; proposer des lectures adaptées à ces différences, et cela est bien faisable, car les apprenants lisent chez eux, mais alors je ne savais plus quel texte choisir pour la classe; proposer de plus en plus de documents authentiques en classe, pour l’écoute surtout, pour que les apprenants se retrouvent entourés d’un contexte sonore français; et puis les faire participer de plus en plus, lire, discuter, chanter, débattre. Ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.