Show Less
Restricted access

Aux frontières du football et du politique

Supportérismes et engagement militant dans l’espace public

Series:

Thomas Busset and William Gasparini

Fruit d’un colloque international qui s’est tenu en septembre 2015 à l’Université de Neuchâtel, cet ouvrage analyse le supportérisme comme pratique militante. Les contributions portent notamment sur le Brésil, l’Egypte, la France, la Russie, la Turquie et l’Ukraine. Mais au-delà de l’aire géographique ou culturelle, il s’agit de comprendre les ressorts de l’extension du supportérisme dans l’espace public et les liens que les supporters entretiennent avec d’autres formes de mobilisations ou d’actions collectives. L’interrogation dépasse le cadre restreint du stade en cherchant à comprendre comment des individus et des groupes qui consacrent une part importante de leur temps au soutien d’une équipe de football en viennent à défendre des causes politiques. Cet ouvrage constitue ainsi une nouvelle étape dans la construction d’une sociologie des pratiques européennes et transnationales du supportérisme.

Show Summary Details
Restricted access

Le stade de football en Turquie au miroir des expressions et mobilisations politiques

Extract



Jean-François POLO

Le 6 septembre 2015, le magnifique nouveau stade de la ville de Konya a accueilli un match qualificatif pour l’Euro 2016 de football entre la Turquie et les Pays-Bas. Dans la tribune officielle, le Premier ministre turc Ahmet Davutoğlu, originaire de cette ville réputée conservatrice, assista à la rencontre en tenant par la main le très jeune fils d’un policier assassiné quelques semaines plus tôt par des combattants du PKK1. A plusieurs reprises, les caméras de la télévision turque qui retransmettait le match ciblèrent les gestes affectueux du chef du gouvernement à l’égard du jeune enfant, un peu perdu dans le vacarme et les effusions de joie suite à la victoire de l’équipe turque. Propriété de la ville, le stade, qui porte le nom d’une société agroalimentaire (également principal sponsor de l’équipe de football locale) dont le président est député AKP2 d’une ville voisine, était rouge et blanc, aux couleurs des quarante mille drapeaux turcs agités par le public. Dans les gradins, avant le début du match, des suppor ← 79 | 80 → ters avaient déployé une banderole avec l’inscription: «Les martyrs ne meurent pas, la Nation ne sera jamais divisée». Les martyrs en question sont les soldats et policiers morts dans les affrontements avec le PKK. Tout au long des années 1990, au plus fort du conflit entre l’armée et la guérilla kurde, ce...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.