Show Less

Jardins littéraires et méditerranéens

Series:

Encarnación Medina Arjona, Ouidad Tebbaa and Marlène Bouzin

Le jardin est l’espace le plus représentatif de la frontière entre l’homme et la nature où s’intègrent les éléments réels et imaginaires choisis par le savoir-faire des humains pour créer un objet de beauté. Il s’agit d’un lieu social s’offrant à l’artiste comme espace de lecture du monde. S’approprier à la fois le naturel et l’artifice, les organiser d’une manière intelligible, relève d’une volonté esthétique qu’il convient de déchiffrer comme étant le langage d’un amour de la mesure, d’une condensation du savoir, étant une écriture amoureuse. La solitude du jardinier semble s’accorder à l’investissement propre à l’acte d’écriture, à la place que les hommes s’accordent dans le monde.

Les messages esthétiques que les jardins littéraires méditerranéens peuvent nous livrer évoluent au rythme des artistes. Des sources anciennes de la culture de l’hortus aux couleurs méditerranéennes chez Sorolla et Dalí, les textes de Chateaubriand, Sand, Hugo, Zola, Lorrain, Eberhardt, Siles ou García Montero rendent compte de l’expérience artistique de l’intimité et de la réflexion, de la théâtralisation, de l’exotisme et l’évasion, des expériences du corps et de la lumière dans les jardins.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Délires géologiques et autres. Les paysages de Salvador Dalí

Extract

Marie-France Borot Universidad de Barcelona De la nature, les poètes, les peintres, les jardiniers firent un paysage, c’est-à-dire « un environnement vu par un sujet humain », comme le dé- finit Michel Collot, qui souligne que l’apparition de ce mot, à l’aube des temps modernes, « trace une ligne de partage très nette entre le paysage moderne et le cosmos antique et médiéval »1, en « confér[ant] au monde un sens qui n’est plus subordonné à une croyance religieuse collective ». Ainsi le paysage est-il « le produit d’une expérience individuelle, sensible et susceptible d’une élaboration esthétique particulière »2. Quels sont dès lors les paysages de Salvador Dalí ? Qu’en est-il de l’élaboration esthé- tique des relations au monde de ce « poète, peintre et théoricien surréa- liste » comme le désignait André Breton ? L’acte de naissance de Salvador, Felip, Jacint Dalí « fils de Don Sal- vador Dalí i Cusí natif de Cadaquès » signale qu’il est né le 11 mai 1904 à Figueras, la capitale de l’Alt Empordà3. De cette « terre frontalière par où les idées éclairées et libérales de la modernité sont entrées en Catalogne »4, il ne s’éloigna durablement que le temps de ses études à l’École des Beaux Arts de Madrid de 1920 à 1926 ; le temps d’une nouvelle naissance, à par- tir de 1929, l’année de sa première exposition individuelle à Paris, et de la rencontre – décisive – avec Gala et la rupture...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.