Show Less
Restricted access

Le français en diachronie

Dépendances syntaxiques, morphosyntaxe verbale, grammaticalisation

Series:

Sophie Prévost and Benjamin Fagard

Cet ouvrage rassemble 14 articles consacrés à la linguistique diachronique du français. Ils portent plus spécifiquement sur trois thèmes majeurs des recherches actuelles sur l’évolution du français. Le premier thème est celui de l’évolution des relations de dépendance, qui ont connu des changements importants dans l’histoire du français, qu’il s’agisse de mouvements vers une plus grande dépendance, ou au contraire vers une plus grande autonomie, et ce à différents niveaux du système linguistique. La vitalité des travaux en morpho-syntaxe verbale est incontestable, et fournit la matière du second thème. Enfin, le processus de grammaticalisation et les changements afférents constituent le troisième thème. La vitalité de la recherche en diachronie du français est illustrée par l’origine des auteurs, qui appartiennent à la communauté académique internationale (France, Suisse, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, République Tchèque).

Show Summary Details
Restricted access

De l’emploi interjectif des conjonctions : le cas de CAR devant impératif dans les textes médiévaux (Daniéla Capin / Julie Glikman)

Extract

| 295 →

De l’emploi interjectif des conjonctions : le cas de CAR devant impératif dans les textes médiévaux

DANIÉLA CAPIN et JULIE GLIKMAN

Université de Strasbourg, LILPA, Scolia et Fonctionnements Discursifs et Traduction

L’ancien français connaît différents emplois de CAR1 ; la plupart sont toujours attestés dans la langue moderne et peuvent grosso modo être traduits par « car », sauf un qui ne survit pas : il s’agit de car + énoncé injonctif, à savoir : verbe à l’impératif, subjonctif ou futur2, emploi que nous proposons de désigner par CAR « injonctif » ou « interjectif » dans la mesure où des études préalables nous ont permis de noter des emplois interjectifs d’autres conjonctions (Capin 2013 et à paraître). O. Soutet mentionne aussi un CAR « nominalisateur » (Soutet, 1983 : 22–23 et 1992 : 156–157) pour noter des emplois où CAR est utilisé à la place d’un pronom relatif, ou d’un conjonctif ouvrant une proposition complétive objet ou attribut, ou dans une consécutive3. Marginaux sur le plan quantitatif, ces emplois ← 295 | 296 → persistent jusqu’au Moyen Français. Cependant, ils ne feront pas partie de la présente étude. Les emplois qui nous intéressent sont illustrés dans les exemples (1) à (3) :

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.