Show Less
Restricted access

«Germinal», la mine et les arts

Series:

Encarnacion Medina Arjona

Paru en 1885, Germinal, le roman de d’Émile Zola, occupe toujours le devant de la scène littéraire et sociale.

Entre viol de la nature et nostalgie d’une poésie champêtre, quelle est l’évolution artistique de la mine dans la littérature française avant Germinal ? Quel sens proposent les textes précurseurs du roman ? Sont-ils évocateurs nostalgiques d’un monde terrible et fraternel ? Que nous révèle la construction du roman, sa genèse, les moments clés tant de l’énonciation que de l’énoncé ? Quel sens a eu le roman pour ses contemporains, pour ses lecteurs, la réception en France et à l’étranger, la censure, les adaptations théâtrales et musicales ? Et quel est le sens des appropriations sociales au XXe siècle, des interprétations et réinterprétations modernes dans les arts visuels ? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles Germinal, la mine et les arts essaie de répondre.

Réunissant des études de spécialistes universitaires, ce volume contribue à une histoire littéraire en participant à une histoire culturelle.

Show Summary Details
Restricted access

Germinal, roman mystique

Extract



JACQUES NOIRAY

Université Paris IV-Sorbonne

Le 16 mars 1884, Zola écrivait au romancier suisse Édouard Rod, alors compagnon de route des naturalistes : « J’ai tous mes documents pour un roman socialiste (entendons : un roman qui traitera de la question sociale), et je vais m’enfermer aux champs dès la fin de la semaine. » Parmi ces documents figurait le livre de l’économiste Paul Leroy-Beaulieu, La Question ouvrière au XIXe siècle, que Zola avait annoté pour préparer son roman1, et dans lequel il avait pu lire, dès le premier chapitre, une phrase qu’il n’avait pas dû manquer de retenir et de méditer : « Il est impossible qu’un observateur sérieux ne découvre pas le lien qui rattache dans l’esprit de nos populations ouvrières la question sociale à la question religieuse2. » Cette idée d’une relation nécessaire entre le social et le religieux, et par conséquent entre l’idéologie socialiste et la croyance religieuse aura sur la pensée de Zola une influence profonde. C’est elle qui domine toutes les conceptions du romancier, relativement à la question ouvrière et au socialisme, non seulement vers 1884-1885, mais jusqu’aux Trois Villes et aux Quatre Évangiles. Il convient, pour commencer, d’en rechercher dans Germinal les diverses manifestations.

Examiner dans Germinal les interférences du social et du religieux revient à étudier ce qu’on pourrait appeler l’aspect mystique de ce roman, en comprenant ce terme dans son acception la plus large. Sera mystique...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.