Show Less
Restricted access

1914 : neutralités, neutralismes en question

Edited By Ineke Bockting, Béatrice Fonck and Pauline Piettre

Alors que l’Europe s’embrase en août 1914 sans que personne n’imagine encore l’ampleur du conflit, les débats sont déjà nombreux sur la pertinence de l’engagement qu’il soit politique, idéologique, économique ou religieux. Les Etats, les groupes d’opinion et les individus optent pour des positions dictées par leur conscience ou par les intérêts politiques. La guerre durant, les neutralismes les plus affirmés vont être mis à mal. Dans le cadre d’une approche historique, géographique, littéraire et artistique, l’objet de cet ouvrage est d’examiner l’évolution des enjeux géopolitiques et des débats d’ordre moral, spirituel ou idéologique qui ont conduit les défenseurs de la neutralité à maintenir leur position pendant toutes ces années ou à s’engouffrer de gré ou de force dans la voie de l’interventionnisme.

Show Summary Details
Restricted access

Entre impartialité et engagement : le Saint-Siège face aux pressions des belligérants sur le front russe (1914–1917) (Laura Pettinaroli)

Extract

| 57 →

Entre impartialité et engagement : le Saint-Siège face aux pressions des belligérants sur le front russe (1914–1917)

Laura PETTINAROLI

Maître de conférences, Institut Catholique de Paris UR « Religion, Culture et Société » – EA 7403.

La position du Saint-Siège face à la Première Guerre mondiale a fait l’objet de nombreuses études, qui ont permis de définir celle-ci plutôt comme une impartialité teintée d’engagement pacifiste que comme une neutralité1. En effet, le Saint-Siège refuse d’emblée de prendre parti pour un camp ou pour l’autre tout en essayant de promouvoir le camp de la paix et, au fil des années, d’agir toujours plus sur le terrain humanitaire. Cette contribution, fondée sur les archives vaticanes et des sources imprimées, propose une étude de cas centrée sur le front russe afin de montrer comment cette impartialité s’est construite malgré (et dans) la pression exercée par les belligérants. Il convient de souligner que le front russe présente certaines spécificités : plus mouvant que le front occidental, s’y succèdent de nombreuses occupations de territoires et des déplacements de populations qui posent des problèmes humanitaires notables. Par ailleurs, cet espace, pourtant en marge de l’Europe catholique, suscite alors l’intérêt du Saint-Siège, qu’il s’agisse des enjeux polonais ou, dans une perspective missionnaire, du rapport à l’orthodoxie. Pour agir dans cet espace, le ← 57 | 58 → Saint-Siège...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.