Show Less
Restricted access

1914 : neutralités, neutralismes en question

Ineke Bockting, Béatrice Fonck and Pauline Piettre

Alors que l’Europe s’embrase en août 1914 sans que personne n’imagine encore l’ampleur du conflit, les débats sont déjà nombreux sur la pertinence de l’engagement qu’il soit politique, idéologique, économique ou religieux. Les Etats, les groupes d’opinion et les individus optent pour des positions dictées par leur conscience ou par les intérêts politiques. La guerre durant, les neutralismes les plus affirmés vont être mis à mal. Dans le cadre d’une approche historique, géographique, littéraire et artistique, l’objet de cet ouvrage est d’examiner l’évolution des enjeux géopolitiques et des débats d’ordre moral, spirituel ou idéologique qui ont conduit les défenseurs de la neutralité à maintenir leur position pendant toutes ces années ou à s’engouffrer de gré ou de force dans la voie de l’interventionnisme.

Show Summary Details
Restricted access

Woodrow Wilson et l’électorat démocrate face au conflit européen : août 1914–avril 1917 (Pierre Sicard)

Extract

| 121 →

Woodrow Wilson et l’électorat démocrate face au conflit européen : août 1914–avril 1917

Pierre SICARD

Professeur, Université de Picardie Jules Verne

Au début du XXe siècle, peu de divergences subsistent entre les partis démocrate et républicain. La question noire a été marginalisée par l’accord du Nord et du Sud sur la ségrégation institutionnelle. Les lignes de partage s’organisent en conséquence autour de l’immigration, des droits de douane et des modes de contrôle des monopoles. Ce rapprochement tient à l’émergence d’un puissant courant progressiste qui traverse les deux partis dominants. Le progressisme est synonyme de réformes sociales, économiques mais aussi politiques, toutes assez radicales, et ses champions sont intimement convaincus de la marche inéluctable du progrès, synonyme de civilisation. L’élimination de la guerre, pratique barbare entre toutes, s’inscrit donc au cœur de cette démarche. Avec le Carnegie Endowment for International Peace (créé en 1910), les causes de la guerre et son éradication deviennent un objet d’étude. Depuis la conférence de La Haye en (mai-juillet) 1899, un tribunal arbitral permanent est chargé du règlement pacifique des différends entre États. Le président Theodore Roosevelt se voit attribuer le prix Nobel de la paix pour sa médiation dans le conflit russo-japonais de 1905.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.