Show Less
Restricted access

Max Reinhardt

L’art et la technique à la conquête de l’espace – Kunst und Technik zur Eroberung des Raumes

Series:

Marielle Silhouette

avec la collaboration/in Zusammenarbeit mit Jean-Louis Besson, Ségolène Le Men, Peter W. Marx et/und Clara Royer

Pionnier des temps présents et à venir, Max Reinhardt (1873–1943) fait du théâtre le vecteur même de la modernité et de ses bouleversements de frontières. Il procède ainsi à des décloisonnements multiples et à une recherche constante de nouveaux espaces. À la mesure de cette proposition, par nature expérimentale, polymorphe et cosmopolite, le présent volume s’emploie à multiplier les circulations entre les disciplines et les territoires de la recherche. Par la rencontre des conservateurs d’archives et des chercheurs, par le dialogue des spécialistes avec les représentants des aires traversées, il devient possible de composer un atlas artistique et culturel de cette époque et de prendre la mesure de la postérité de Max Reinhardt jusqu’à nos jours.

Als Pionier seiner Zeit und der Zukunft sieht Max Reinhardt (1873–1943) im Theater einen Träger der Moderne und ihrer vielfältigen Umwälzungen. Auf der Suche nach neuen Schaffensräumen unterzieht er die Bühne einem radikalen Entgrenzungsprozess. Gemäß dieser von Grund auf experimentellen, polymorphen und kosmopolitischen Geste basiert diese Publikation auf Zirkulationen zwischen den wissenschaftlichen Disziplinen und Territorien. Durch die Kollaboration der Archivare und der Forscher, durch den Dialog zwischen den Max Reinhardt-Spezialisten und den Vertretern der zahlreichen Wirkungsgebiete entsteht ein künstlerischer und kultureller Atlas von dieser Epoche und von Max Reinhardts Erbe bis heute.

Show Summary Details
Restricted access

Max Reinhardt aus der Perspektive der russischen und sowjetischen Bühnenreformer / Max Reinhardt vu par les réformateurs du théâtre russe et soviétique (Marie-Christine Autant-Mathieu)

Extract

MARIE-CHRISTINE AUTANT-MATHIEU (CNRS)

Max Reinhardt vu par les réformateurs du théâtre russe et soviétique

Quasi contemporain du metteur en scène Vsevolod Meyerhold et de l’acteur Mikhaïl Tchekhov, Max Reinhardt sera la référence absolue du théâtre allemand en Russie durant les trente premières années du XXe siècle, un géant pour M. Tchekhov,1 un « chef» pour Constantin Stanislavski,2 un patron pour Vladimir Nemirovitch-Dantchenko et V. Meyerhold.3 Figure incontournable lorsque les théâtres devenus soviétiques voyagent pour montrer leurs avancées novatrices, Reinhardt signe les contrats, accueille les troupes, soutient ses collègues avec bienveillance, quels que soient les désaccords esthétiques et politiques qui les séparent.

Car le paradoxe est que, malgré leurs liens et leur curiosité constante pour les réalisations de Reinhardt, les hommes de théâtre russes l’ont dénigré comme « artiste »,4 ne voyant en lui que le manager tout-puissant, directeur de festivals et de plusieurs théâtres à Berlin et à Vienne, le technicien scénique, l’agenceur de machineries, le mélangeur des arts, dépourvu de sens pédagogique, incapable d’approfondissement et de persévérance dans une direction de recherche. Que ce soit Stanislavski ou Tchekhov dans le domaine du jeu, Meyerhold ou Alexandre Taïrov dans celui de la mise en scène, les principaux artistes de la Russie soviétique n’ont pas repéré chez Reinhardt de volonté iconoclaste, signe pour eux...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.