Show Less
Restricted access

Francesco Ora

L’heure de François d’Assise

Series:

Brigitte Poitrenaud-Lamesi

L’entreprise de relecture et de mise en image des écrits et de la geste de saint François s’inscrit dans une tradition ancienne mais toujours prégnante. Elle va de Dante à Bobin ou Dario Fo, de Giotto à Altan, Pasolini ou Pistoletto. Une question surgit alors : François d’Assise est-il « actuel » ? Le choix du Pape récemment élu du nom « François » et l’enthousiasme suscité par la découverte d’une Vie retrouvée de François d’Assise confortent cette intuition. La pensée du Poverello s’impose comme une référence cruciale face à l’urgence écologique et à la tension économique actuelles. Faisant suite au colloque, les Actes proposent une première cartographie des multiples discours, inspirés par François d’Assise, qui nourrissent la création littéraire et artistique contemporaine, italienne ou française. Les points de vue varient entre fascination, volonté de réappropriation et tentation de l’extrapolation. Ce livre contient trois articles en italien.

Show Summary Details
Restricted access

Résumés

Extract



Marcello Ciccutto

Il Francesco dei moderni : alle origini di un mito letterario e artistico

La présente étude propose un parcours interprétatif qui met en évidence une évolution qui va des positions, anciennes ou plus récentes, de l’historicisme français de la moitié du XIXe siècle à l’enracinement progressif d’une vision et d’une lecture esthétisante de la figure de François. Les interprètes les plus éclairés, de Benedetto Croce à Paul Sabatier, n’ont pas hésité à railler cette approche, pourtant l’image de l’homo novus sub specie artistica se révéla si profondément ancrée dans la pensée du début du XXe siècle qu’elle s’imposa plus durablement qu’aucune autre, en particulier dans la sphère de la culture figurative tardo-symboliste et nabis, laquelle s’employa à diffuser la représentation la plus heureuse du saint comme « artiste de l’esprit ».

In questo studio si delinea un percorso interpretativo dentro il quale si riconosce un’evoluzione dalle prime e più avanzate posizioni dello storicismo francese di metà Ottocento al progressivo radicarsi di una visione e lettura estetizzante della figura di Francesco. A questa prospettiva non risparmiarono strali gli interpreti più illuminati di quella vicenda storica, da Benedetto Croce a Paul Sabatier, ma l’immagine dell’homo novus sub specie artistica risultò talmente radicata nel pensiero del primo Novecento da dirsi vincente e duratura più di qualsiasi altra, specie nell’area della cultura figurativa tardo-simbolista e nabis che effettivamente si impegnò a diffondere...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.