Show Less

MIMOS 2014

Omar Porras

Series:

Joel Aguet, Anne Fournier, Paola Gilardi and Andreas Härter

Metteur en scène et comédien, Omar Porras a mené les destinées du Teatro Malandro d’un squatt genevois aux plus grandes scènes internationales. Avec le Théâtre Kléber-Méleau de Renens, il reprend une institution qui porte, comme Malandro, le nom d’un être libre. La Société suisse du théâtre documente son parcours et souhaite faire connaître sa créativité éclectique.

Als Regisseur und Schauspieler hat Omar Porras die Geschicke des Teatro Malandro von den Genfer Anfängen in einem besetzten Haus bis auf die grössten internationalen Bühnen gelenkt. Mit dem Théâtre Kléber-Méleau in Renens übernimmt er ein Haus, das wie Malandro den Ruf hat, freigeistig gesinnt zu sein. Die Schweizerische Gesellschaft für Theaterkultur dokumentiert seinen Werdegang und will Gelegenheit bieten, seine Kreativität, die Traditionen und Stile kombiniert, zu entdecken.

Il regista e attore Omar Porras, dopo aver condotto le sorti del Teatro Malandro da uno squat ginevrino alle più importanti scene internazionali, prende le redini del Teatro Kléber-Méleau di Renens che, come Malandro, porta il nome di uno spirito libero. La Società Svizzera di Studi Teatrali documenta il suo percorso con l’intento di fare conoscere la sua creatività eclettica.

As a director and actor, Omar Porras has guided the destinies of the Teatro Malandro from a squat in Geneva to the greatest international stages. He now takes charge of the Théâtre Kléber-Méleau in Renens, another institution that like the Malandro bears the name of a free spirit. The Swiss Society for the Dramatic Arts has documented his career in the hope of making his eclectic creativity known to a broader audience.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Claire Renaud

Extract

, Joël Aguet v Claire Renaud en collaboration avec Joël Aguet Un artisanat du rêve : le théâtre d’Omar Porras 287 Zusammenfassung Riassunto Abstract 288 Clara Zahanassian, la vieille dame (Omar Porras) : « Le monde a fait de moi une putain, je vais faire du monde un bordel » (La Visite de la vieille dame de Dürrenmatt, acte 3) ; 2e version de mise en scène d’Omar Porras, en janvier 2004 au Théâtre Forum Meyrin. Photographie : © Jean-Paul Lozouet. 287Claire Renaud, Joël Aguet Claire Renaud en collaboration avec Joël Aguet Un artisanat du rêve : le théâtre d’Omar Porras Il y a peu de représentations théâtrales dont je me souvienne longtemps après. La plupart d’entre elles ont été mises en scène par Omar Porras. Que se passe-t-il de si particulier dans ses spec- tacles ? Qu’est-ce qui provoque, pour moi comme pour un important public, une “fidélité” à ce metteur en scène ? Le mystère de cette magie scénique peut-il être approché ou vaut-il mieux ne pas trop s’interroger sur ce qui fait vibrer au risque de rester à jamais indifférent ? Aussi loin que je me souvienne, je suis chaque fois émue et éblouie. Aucune photographie en elle-même n’a cet effet. Par contre, même une mauvaise reproduction sur un vieil article de journal peut suffire à me rappeler des fragments du spectacle évo- qué, des rythmes, des sons, des ambiances, des couleurs et je passe à nouveau par tous les états...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.