Show Less
Restricted access

Les pionniers de la Nouvelle peinture en Iran

Œuvres méconnues, activités novatrices et scandales au tournant des années 1940

Series:

Alice Bombardier

« Nous avons vécu une période particulièrement difficile. Il n’y avait aucune direction connue dans notre travail. Pas à pas, nous avons dépassé l’effroi de l’égarement et découvert le plaisir de domaines nouveaux... Mais les critiques n’étaient pas de notre côté, aucune valeur sociale n’était attachée à nos travaux. » C’est en ces termes que le peintre Ahmad Esfandiari (1922-2012) décrit l’effervescence des années 1940 durant lesquelles un style pictural novateur – la Nouvelle peinture – apparaît en Iran.
A l’appui d’archives et d’entretiens, cet ouvrage tente de restituer la flamme qui a animé ces artistes-pionniers : leur esprit d'innovation face à une tradition artistique multiséculaire ; les risques pris, les transgressions osées et soutenues contre vents et marées. Ils furent les premiers à explorer des terres inconnues, annonciatrices de la modernité. Nombreuses furent les résistances : procès en justice, vandalisme, censure, interdiction de publier leurs revues. Aujourd’hui encore, leur héritage demeure paradoxalement occulté. Leur détermination et leur force de conviction ont pourtant suscité des mutations artistiques majeures, sources de changements sociaux non moins importants.

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos

Extract



Les phonèmes persans ont été transcrits en alphabet latin. Dans un souci de simplification de la forme, j’ai adopté le système anglo-saxon de transcription, qui n’emploie pas de signes de différenciation pour les voyelles longues ou courtes.

Afin d’homogénéiser l’orthographe des noms propres issus du persan, la translittération de ceux-ci répond aux mêmes règles que citées précédemment.

Les indications sur le titre, la date d’exécution, la taille ou les media de certaines œuvres citées et insérées en illustration font parfois défaut. Ces données n’ont pas été référencées par les auteurs ou artistes et ne sont donc pas disponibles. En outre, un nombre important de reproductions existant seulement en noir et blanc, le caractère monochrome de certaines illustrations publiées ici ne doit pas préjuger des propriétés de l’œuvre originale.

A la date de parution de cet ouvrage, malgré tous mes efforts, je n’ai pu obtenir confirmation que les pionniers de la Nouvelle peinture – Leyli Taqipur, Lilit Trian et Abdollah Ameri al Hoseini – étaient encore en vie. De même, je ne suis pas parvenue à me procurer une photographie de Manutshehr Yektai à insérer dans sa biographie.←19 | 20→ ←20 | 21→

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.