Show Less
Restricted access

Devenir chef d’établissement

Le désir de leadership à l’épreuve de la réalité

Series:

Laetitia Progin

Devenir directeur, c’est apprendre à exercer une fonction hiérarchique à laquelle, en tant qu’enseignant, on n’est pas initialement préparé, en assumant une autorité que l’on est désormais censé incarner. Afin d’analyser cette phase particulière durant laquelle les directeurs apprennent à se positionner et à exercer du leadership, l’auteure identifie les contradictions et les tiraillements auxquels les cadres scolaires sont soumis, et qui génèrent des épreuves spécifiques à ce métier et à ses débuts.

Cet ouvrage offre des pistes quant aux ressources mobilisées par les cadres scolaires afin de surmonter les épreuves qu’ils rencontrent. Il interpelle également l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de la formation en proposant, pour la première fois en Suisse romande, des données probantes sur les spécificités de l’entrée dans le métier de cadre scolaire. Enfin, il questionne les dispositifs actuels de formation des cadres scolaires en proposant des perspectives pour penser une formation adaptée aux besoins des formés.

Show Summary Details
Restricted access

Le leadership: une composante du métier de cadre

Extract



Sa fonction invite le chef d’établissement à contrôler et à influencer les acteurs placés sous sa responsabilité, en particulier les enseignants, mais aussi les autres professionnels, les élèves et dans une certaine mesure les parents et les partenaires externes de l’école (par exemple les pouvoirs locaux ou les membres d’une commission scolaire ou d’un conseil d’établissement). Cette énumération indique d’emblée que le devoir d’influence du chef d’établissement peut s’appuyer, s’agissant des professeurs et des élèves, sur une autorité formelle à laquelle les autres acteurs (parents, pouvoirs locaux) ne sont pas soumis. On peut même avancer qu’un chef d’établissement ne peut réaliser sa tâche qu’en exerçant une influence sur ses propres supérieurs hiérarchiques, de sorte à obtenir des fonds, des franchises, des appuis, des délais ou toute autre ressource facilitant son travail et assouplissant ses contraintes. Ainsi, la sphère du leadership déborde celle de l’autorité formelle et elle devient une composante incontournable du rôle de chef d’établissement. De plus, l’influence sur les conduites des personnes n’est pas nécessairement directe, sous la forme d’injonctions, de suggestions, d’ordres ou de demandes. Le leadership du chef d’établissement passe aussi par une action sur les coûts et les bénéfices associés à telle ou telle pratique. Il passe, enfin, par une action sur la culture, le climat, le projet ou la dynamique de l’organisation. En anglais, cette influence est désign...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.