Show Less
Restricted access

Devenir chef d’établissement

Le désir de leadership à l’épreuve de la réalité

Series:

Laetitia Progin

Devenir directeur, c’est apprendre à exercer une fonction hiérarchique à laquelle, en tant qu’enseignant, on n’est pas initialement préparé, en assumant une autorité que l’on est désormais censé incarner. Afin d’analyser cette phase particulière durant laquelle les directeurs apprennent à se positionner et à exercer du leadership, l’auteure identifie les contradictions et les tiraillements auxquels les cadres scolaires sont soumis, et qui génèrent des épreuves spécifiques à ce métier et à ses débuts.

Cet ouvrage offre des pistes quant aux ressources mobilisées par les cadres scolaires afin de surmonter les épreuves qu’ils rencontrent. Il interpelle également l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de la formation en proposant, pour la première fois en Suisse romande, des données probantes sur les spécificités de l’entrée dans le métier de cadre scolaire. Enfin, il questionne les dispositifs actuels de formation des cadres scolaires en proposant des perspectives pour penser une formation adaptée aux besoins des formés.

Show Summary Details
Restricted access

Une approche ethnographique et qualitative

Extract



La recherche adopte une démarche ethnographique permettant d’analyser, en interaction avec les chefs d’établissement débutants, la manière dont ils vivent les épreuves liées au leadership qu’ils souhaitent développer auprès des enseignants afin d’assurer le bon fonctionnement de leur établissement. L’objectif était de saisir, au cours d’un contact prolongé avec le terrain, l’expérience des chefs d’établissement dont le rôle en construction n’a évidemment jamais pu être étudié, ce qui confère un caractère exploratoire à l’enquête. De nombreuses et fréquentes rencontres ont permis à la fois de capturer l’expérience des directeurs et de créer des liens de confiance lors de l’immersion sur le terrain.

La nature du matériau à disposition (discours des directeurs, pratiques et vécu des directeurs) nécessitait une méthodologie qualitative telle que plébiscitée par Huberman et Miles (2003), pour qui «les mots, particulièrement lorsqu’ils s’organisent en récit, possèdent ‹un je ne sais quoi de concret›, d’évocateur ou de significatif qui s’avère souvent bien plus convaincant pour le lecteur, qu’il soit chercheur, décideur ou praticien, que des pages de chiffres» (p. 12). Les caractéristiques suivantes de la recherche qualitative ont été retenues et mises en œuvre:

•    la recherche qualitative se conduit par un contact prolongé et/ou intense avec un terrain ou une situation de vie. Ces situations sont par définition banales ou normales; elles reflètent la vie...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.