Show Less
Restricted access

Devenir chef d’établissement

Le désir de leadership à l’épreuve de la réalité

Series:

Laetitia Progin

Devenir directeur, c’est apprendre à exercer une fonction hiérarchique à laquelle, en tant qu’enseignant, on n’est pas initialement préparé, en assumant une autorité que l’on est désormais censé incarner. Afin d’analyser cette phase particulière durant laquelle les directeurs apprennent à se positionner et à exercer du leadership, l’auteure identifie les contradictions et les tiraillements auxquels les cadres scolaires sont soumis, et qui génèrent des épreuves spécifiques à ce métier et à ses débuts.

Cet ouvrage offre des pistes quant aux ressources mobilisées par les cadres scolaires afin de surmonter les épreuves qu’ils rencontrent. Il interpelle également l’ensemble des acteurs du monde de l’éducation et de la formation en proposant, pour la première fois en Suisse romande, des données probantes sur les spécificités de l’entrée dans le métier de cadre scolaire. Enfin, il questionne les dispositifs actuels de formation des cadres scolaires en proposant des perspectives pour penser une formation adaptée aux besoins des formés.

Show Summary Details
Restricted access

L’épreuve de la juste confiance

Extract



Devenir directeur, c’est ne plus assumer la responsabilité d’un groupe d’élèves, d’une classe, mais, au contraire, celle d’un établissement comprenant un certain nombre de collaborateurs. À la notion de responsabilité s’associe celle du contrôle du travail enseignant, comme l’indiquent précisément l’appel d’offres et le cahier des charges des directeurs d’établissement primaire à Genève: le directeur «garantira le bon fonctionnement de l’établissement et sera responsable de la qualité des prestations d’enseignement et d’encadrement dispensées par le corps enseignant aux élèves» ; le directeur «régule le travail de ses collaborateurs; contrôle et régule l’application des plans d’études et des programmes ainsi que la qualité et la cohérence de l’enseignement; intègre les résultats des évaluations internes et externes dans la gestion de l’école».

Dans les écoles (quels que soient les pays et les systèmes éducatifs concernés), le contrôle est un mot tabou tout «comme les mots pouvoir, compétence, innovation ou efficacité» (Maulini & Gather Thurler, 2014, p. 18). Conscients que le contrôle est une composante délicate de leur rôle, les directeurs ne savaient pas très bien comment se positionner et faire – pour bien faire – lors de leur entrée dans le métier. En arrivant au sein des écoles, ils ont découvert des modes de fonctionnement qu’ils n’estiment pas toujours efficaces, voire responsables. Ils se sont posé alors les questions suivantes: Devaient-ils agir? Comment? Etaient-ils...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.