Show Less
Restricted access

Vieillissement et classes sociales

Series:

Cornelia Hummel and Nathalie Burnay

Quelles réalités recouvre l’image, souvent uniformisante, des transformations récentes des conditions de vie des retraités ? Certes, la pauvreté a reculé chez les personnes âgées, leur état de santé s’est amélioré et la retraite ne rime plus avec exclusion sociale. Pourtant, dans les coulisses des tendances générales, d’anciennes vulnérabilités persistent et de nouvelles inégalités émergent. Mêlant contributions théoriques et empiriques, cet ouvrage porte sur un aspect largement occulté en sociologie de la vieillesse, celui des inégalités sociales dans la dernière étape du parcours de vie. Il interroge notamment les nouveaux modèles du « bien vieillir » et du « vieillissement actif » en portant l’attention sur les conditions de réalisation socialement situées de ces modèles. Il propose également un regard réflexif sur les travaux sociologiques dans le domaine du vieillissement en questionnant, du point de vue historique, leur rôle dans le processus d’invisibilisation des effets de classe dans ce champ d’étude et en montrant comment les perspectives issues des études de genre ouvrent la voie à un renouveau des analyses en terme de classes dans le cadre des approches intersectionnelles.

Show Summary Details
Restricted access

Dépendance et visibilité (Annick Anchisi / Laurent Amiotte-Suchet / Claudia von Ballmoos)

Extract

← 220 | 221 →

ANNICK ANCHISI, LAURENT AMIOTTE-SUCHET, CLAUDIA VON BALLMOOS

Dépendance et visibilité

Quand les religieuses âgées sortent de l’ombre

Cet article est issu des résultats d’une recherche sur le vieillissement des communautés religieuses catholiques. L’étude s’attache à analyser la transformation de parties de couvents en établissement médico-social (EMS) en Suisse et en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) en France, soit des maisons de retraite médicalisées. Ces transformations vont, d’une part, remettre sur le devant de la scène un mode de vie collective oublié et, d’autre part, redéfinir les rapports des congrégations avec les États, suisse ou français. Pour être admis comme établissements de soins pour personnes âgées, les lieux seront adaptés aux normes gérontologiques actuelles, à la charge des congrégations. En contrepartie, les États respectifs vont leur accorder ou non la totalité des droits assurantiels et assistantiels liés à la dépendance. Tenant compte de leurs spécificités, les religieuses seront traitées soit comme un groupe à part, soit comme des citoyennes lambda. Dans les deux cas, les effets seront en leur défaveur. S’ajoute à cela la question des divers capitaux dont elles sont détentrices. D’origine modeste, bien formées mais souvent non salariées, à la tête de patrimoines immobiliers importants peu convertibles car protégés, les religieuses sont « inclassables ». Mais via la dépendance liée à l’âge,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.