Show Less

Le changement en français

Etudes de linguistique diachronique

Series:

Edited By Céline Guillot, Bernard Combettes, Alexei Lavrentiev and Evelyne Oppermann-Marsaux

Les textes réunis dans ce recueil traitent des grands changements qu’a connus le français depuis ses origines, en abordant les différents niveaux de l’analyse linguistique dans une perspective diachronique.
Parmi l’ensemble des phénomènes étudiés, quelques thématiques ont été plus amplement développées : le verbe, dans ses relations à la phrase et ses compléments mais aussi dans sa sémantique aspectuelle et temporelle, l’oral représenté et ses marqueurs spécifiques en diachronie, le très ancien franancien français et le français classique.
Ces recherches présentées lors de la cinquième édition du colloque international DIACHRO (Lyon, octobre 2010) témoignent de l’émergence de problématiques nouvelles dans le champ de la diachronie du français et reflètent la vitalité d’un domaine de recherche aussi actif en France qu’à l’étranger.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Sur l’emploi du passé composé et du passé simple. «… ayant receu de voz nouvelles, ie communicquay avec luy, et la conclusion fust telle que vous ay mande …» (Lene Schøsler)

Extract

Sur l’emploi du passé composé et du passé simple. «…ayant receu de voz nouvelles, ie communicquay avec luy, et la conclusion fust telle que vous ay mande …»1 Lene SCHØSLER, Université de Copenhague 1 Introduction Le but de la présente étude est de proposer de combiner deux approches en linguistique diachronique: l’approche variationnelle telle qu’elle a été déve- loppée par Koch & Oesterreicher (par exemple K & OE 1990, 2001), basée sur Söll (1974) et l’approche élaborée par Andersen sur la réanalyse et son actualisation. En combinant ces deux approches, je pense pouvoir décrire de façon plus précise les étapes d’un changement de grammaire. L’exemple qui illustrera mon propos est bien connu dans les grandes lignes: la gram- maticalisation du passé composé (PC) en français, au départ forme du pré- sent, puis grammaticalisé comme forme du passé. Le PC sera étudié par rapport aux autres temps du passé, en particulier par rapport au passé simple (PS). Le problème qui retiendra en particulier mon attention est l’alternance entre PC et PS dans deux périodes et deux genres différents: les passages narratifs des textes épiques de l’ancien français (le fameux «tense- switching»), et les textes non littéraires de la Renaissance (traité et lettres). Cette distribution de textes permet en outre d’évaluer la pertinence de deux hypothèses contradictoires concernant le rôle des genres textuels (formulée comme la distinction entre domaine du discours...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.