Show Less

Le déterminant démonstratif en français et en néerlandais

Théorie, description, acquisition

Series:

Gudrun Vanderbauwhede

Le déterminant démonstratif est courant en français et en néerlandais et ses emplois situationnels, textuels et mémoriels de base se recouvrent dans les deux langues. Malgré ces ressemblances macro-structurelles entre les deux langues, il existe plusieurs différences plus subtiles entre le fonctionnement sémantique du SNdémonstratif en français et en néerlandais, qui sont peu décrites et mal théorisées. De plus, plusieurs de ces dissymétries donnent effectivement lieu à des erreurs chez les apprenants néerlandophones et francophones du français et du néerlandais respectivement.
Cet ouvrage fournit une description contrastive détaillée et nuancée du déterminant démonstratif en français et en néerlandais en L1 et en L2. L’auteur adopte dans ses analyses une démarche interdisciplinaire originale se situant au confluent de la sémantique référentielle, de la linguistique de corpus et de l’acquisition du français et du néerlandais langues étrangères.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie 331

Extract

Bibliographie Abry, D. – Chalaron, M.-L. (1999): La grammaire des premiers temps. Grenoble: Presses Univer- sitaires de Grenoble. [2 tomes] Allen, E.D. – Valette, R. (1977): Classroom Techniques: Foreign Languages and English as a Second Language. New York: Harcourt Brace Jovanovich. Almor, A. (1999): «Noun-Phrase Anaphora and Focus: The Informational Load Hypothe- sis». Psychological Review 106. 748-765. Anderson, S.R. – Keenan, E. (1985): «Deixis». In: Shopen, T. (éd.). Language Typology and Syntactic Fieldwork. Cambridge: Cambridge University Press. 259-308. Anscombre, J.-C. (2001): «Le rôle du lexique dans la théorie des stéréotypes». Langages 142. 57-76. – (2005): «Le on-locuteur: une entité aux multiples visages». In: Brès, J. – Haiillet, P.P. – Mellet, S. – Nolke, H. – Rosier, L. (éds). Dialogisme et polyphonie. Bruxelles: De Boeck – Duculot. 75-94. – (2006): «Stéréotypes, gnomicité et polyphonie: la voix de son maître». In: Perrin, L. (éd.). Le sens et ses voix. Dialogisme et polyphonie en langue et en discours. Metz: Université de Metz. 349-378. Aoun, J. (1986): Generalized Binding: The Syntax and Logical Form of Wh-Interrogatives. Dordrecht: Foris. Apothéloz, D. (1995a): «Nominalisations, référents clandestins et anaphores atypiques». TRANEL 23. 143-173. – (1995b): Rôle et fonctionnement de l’anaphore dans la dynamique textuelle. Langue et cultures 29. Genève: Droz. – (2010): «L’opacité référentielle: paramètres et statuts discursifs». In: Colas-Blaise, M. – Kara, M. – Perrin, L. – Petitjean, A. (éds). La question polyphonique (ou dialogique) en sciences du language. Recherches linguistiques 31. Metz: Université de Metz. 135-155. Apothéloz, D. – Béguelin, M.-J. (1999): «Interpretations...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.