Show Less

«Ars Grammatica»

Hommages à Nelly Flaux

Series:

Edited By Dany Amiot, Walter De Mulder, Estelle Moline and Dejan Stosic

Ce recueil, en hommage à Nelly Flaux, comprend vingt-quatre articles, rédigés par des chercheurs ou des enseignants-chercheurs qui tous ont croisé son chemin, parce qu’ils ont travaillé sur les mêmes objets, mais aussi parce qu’ils ont, outre ces cheminements scientifiques communs ou parallèles, noué des liens plus étroits d’amitié avec elle.
Trois grands axes thématiques, qui correspondent aux intérêts scientifiques de Nelly Flaux, se dégagent du volume : le nom et le groupe nominal ; la syntaxe et la pragmatique ; le temps, l’aspect et la manière. Apparaît aussi en filigrane un volet comparatif qui témoigne des liens de coopération scientifique qu’elle a pu établir avec de nombreux collègues de l’étranger. La diversité thématique de ce recueil reflète la richesse de la production scientifique de Nelly Flaux mais aussi sa grande capacité à rassembler autour d’elle des chercheurs d’horizons thématiques, théoriques et géographiques différents. Au-delà de cette diversité, cependant, l’ensemble des contributions de ce recueil se caractérise par la grande attention portée au fait linguistique et par la prise en compte, dans les analyses, du jeu subtil entre la forme et le sens. L’unité du volume provient également de l’amitié sincère que les auteurs souhaitent témoigner à celle qui, par la finesse et la rigueur de ses analyses et de ses enseignements, a admirablement su perpétuer la noblesse de l’ Ars Grammatica.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

De la syntaxe à la pragmatique

Extract

Complémentation zéro et relation sens posé/sens présupposé. Le cas de certaines équivalences roumaines des constructions françaises à pronom adverbial en Eugenia ARJOCA-IEREMIA, Université de l’Ouest, Timioara Le pronom adverbial en, riche en fonctions syntaxiques, n’existe pas en roumain. C’est pourquoi les locuteurs roumains apprenant le français, sur- tout les débutants, ont beaucoup de difficultés à l’employer. A l’aide du modèle génératif transformationnel classique, on peut démontrer que les énoncés français contenant en et y et leurs correspondants roumains reçoi- vent des interprétations sémantiques semblables, malgré les différences au niveau des structures de surface (Cf. Ieremia 1976). Lorsque le pronom en est le complément d’un verbe, d’un nom ou d’un adjectif, il y a deux grandes classes de constructions équivalentes en roumain. La première est formée soit par des pronoms personnels de 3ème per- sonne, au génitif, au datif ou à l’accusatif, ce dernier étant précédé par les prépositions: din, de (= fr. de), despre (= fr. de, sur), cu (= fr. avec); soit par des démonstratifs, (précédés surtout par de ou despre, quand ils sont à l’accusatif); par ex.: (1) Les études sur l’adjectif ont permis d’en opérer une sous-catégorisation de plus en plus précise (Goes & Moline, éds, L’adjectif hors de sa catégorie, 2010: couverture pos- térieure) – Studiile despre adjectiv au fcut posibil o subcategorizare din ce în ce mai precis a...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.