Show Less
Restricted access

Retour à l’objet, fin du musée disciplinaire ?

Series:

Edited By Diane Antille

La fin du musée disciplinaire est-elle possible ? Au vu du retour à l’objet qui s’observe dans les discours scientifiques et muséographiques, cette question paraît devoir à nouveau être posée. Des muséologues, des professionnels des musées, et des chercheurs actifs en Suisse, en France et au Canada, mettent en évidence les différents regards portés sur les objets de musée. Ils discutent comment les disciplines, mais aussi l’histoire des collections et la culture dans laquelle elle s’inscrit, modulent ou non le potentiel pluridisciplinaire des objets. Leurs contributions proposent ainsi diverses façons de penser le retour à l’objet. Musée sans discipline, musée pluridisciplinaire, ou exposition conviant diverses disciplines autour d’une même matérialité sont envisagés.

Show Summary Details
Restricted access

Les collections médiévales et Renaissance du musée des Antiquités de Rouen : précocité antiquaire, pluridisciplinarité et enjeux muséographiques (Nicolas Hatot)

Extract

Nicolas Hatot

Les collections médiévales et Renaissance du musée des Antiquités de Rouen : précocité antiquaire, pluridisciplinarité et enjeux muséographiques

Créé en 1831 dans le sillage de la précocité antiquaire qui avait fleuri en Normandie, le musée des Antiquités de Rouen fit très rapidement la part belle aux œuvres médiévales et Renaissance. Loin d’être uniquement un réceptacle de collections locales, il fut enrichi tout au long de son histoire par des pièces d’intérêt national et international. Objets d’art exceptionnels, produits de fouilles archéologiques, sculptures et vitraux s’y côtoient toujours dans une atmosphère romantique, délicieusement surannée, directement héritée des pratiques muséographiques de la période post-révolutionnaire. Alors qu’en 2016 le musée du Louvre célébrait un musée révolutionnaire disparu, le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir (1761-1839) (fig. 1),1 il est important de souligner que le musée des Antiquités de Rouen demeure l’un des rares musées français, si ce n’est le seul, à pouvoir encore témoigner, à la fois par certains de ses aménagements muséographiques et par ses collections, de cet âge héroïque où les musées contribuèrent à sauver le patrimoine national, notamment médiéval (fig. 2). A Avignon par exemple, l’église Saint-Martial avait accueilli les éléments provenant des édifices médiévaux des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.