Show Less
Open access

Les origines du baby-boom en Suisse au prisme des parcours féminins

Series:

Aline Duvoisin

L’ampleur et l’exceptionnalité qui ont caractérisé le baby-boom ont concouru à en construire une représentation dénuée de nuances. L'ouvrage interroge alors l'hétérogénéité qui a caractérisé ce phénomène dans le contexte suisse. Dans une perspective de parcours de vie et en recourant à des méthodes mixtes, l'interrelation des trajectoires familiales et professionnelles des cohortes féminines est examinée au regard du système de valeurs promulgué dans la société suisse de l'époque pour montrer comment un phénomène d’ampleur a pu être le produit d’une diversité de parcours de vie. Si l'ouvrage se concentre sur la Suisse, le développement de l’approche méthodologique mixte qu'il propose offre un cadre d’analyse renouvelé, dont les apports pour la compréhension du baby-boom peuvent être transférer à divers contextes nationaux et à l'étude d'autres phénomènes démographiques.

Show Summary Details
Open access

Liste des figures

Liste des figures

Fig. 2.1 : Situation géographique et caractéristiques socio-culturelles des régions présentes dans VLV

Fig. 2.2 : Descendance finale des générations selon l’échantillon VLV et l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 2.3 : Descendance finale selon les parités de naissance en fonction de la cohorte de naissance (1932–36 et 1942–46), recensement 2000 et échantillon VLV

Fig. 2.4 : Les quatre concepts clés du paradigme du parcours de vie et leur articulation (Giele et Elder, 1998, p. 11)

Fig. 2.5 : Groupes obtenus avec l’algorithme complete

Fig. 3.1 : Naissances vivantes, 1900–1996, Suisse. Source des données : Office fédéral de la statistique (2013)

Fig. 3.2 : Indice conjoncturel de fécondité (ICF) et seuil de remplacement des générations, 1900–1996, Suisse. Source des données : Office fédéral de la statistique (2013)

Fig. 3.3 : Indice conjoncturel de fécondité (ICF), seuil de remplacement des générations (transversal) et descendance finale (DF) décalée de l’âge moyen à la maternité (AMM), 1930–1980, Suisse. Source des données : Office fédéral de la statistique (2013)

Fig. 3.4 : Coefficients de variation de la descendance finale en fonction de la cohorte de naissance (1910–1945), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.5 : Descendance finale selon les parités de naissance en fonction de la cohorte de naissance (1910–1945), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.6 : Probabilités d’agrandissement des familles en fonction de la cohorte de naissance (1910–1945), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.7 : Age moyen à la maternité en fonction de la cohorte de naissance (1910–1945), Suisse. Source des données : Calot (1998)

Fig. 3.8 : Taux de fécondité par groupe d’âge, 1932–1975, Suisse. Source des données : Human Fertility Database. Max Planck Institute for Demographic Research (Germany) and Vienna Institute of Demography (Austria). Disponible sur www.humanfertility.org (données téléchargées le 08.12.2016)

Fig. 3.9 : Âges moyens au premier mariage (AMPM) et proportions de non célibataires à 50 ans (PNC) des cohortes féminines, décalés de l’âge moyen au premier marriage. Source des données : Calot (1998)

Fig. 3.10 : Niveau d’instruction par cohorte de naissance féminine en Suisse et dans ses pays limitrophes

Fig. 3.11 : Plus haute formation achevée en fonction de la cohorte de naissance féminine (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.12 : Descendance finale en fonction du niveau de formation et de la cohorte de naissance (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.13 :Coefficients de variation de la descendance finale en fonction du niveau de formation et de la cohorte de naissance (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.14 : Descendance finale selon les parités de naissance en fonction du niveau de formation et de la cohorte de naissance (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.15 : Ecart entre les distributions des descendances finales des femmes sans formation et avec diplôme tertiaire, en fonction de la cohorte de naissance (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.16 : Probabilités d’agrandissement des familles en fonction du niveau de formation et de la cohorte de naissance (1910–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 3.17 : Descendance finale des femmes fécondes en fonction du niveau de formation et de la cohorte de naissance (1920–1941), Suisse. Source des données : données individuelles du recensement fédéral de la population de 2000 fournies par l’Office fédéral de la Statistique

Fig. 5.1 : Arbre de séquences représentant les trajectoires familiales

Fig. 5.2 : Arbre de séquences représentant les trajectoires familiales

Fig. 5.3 : Chronogramme familial du nœud 2

Fig. 5.4 : Femmes appartenant au nœud 2 (pôle familialiste) en fonction du niveau d’instruction (%)

Fig. 5.5 : Chronogrammes d’activités des femmes des nœuds 4 et 7, entre 15 et 49 ans

Fig. 5.6 : Chronogrammes d’activités des femmes des nœuds 9 et 10

Fig. 5.7 : Chronogrammes familiaux et d’activités des femmes des nœuds 12 et 13

Fig. 5.8 : Fréquence d’appartenance à chacun des nœuds terminaux de l’arbre de séquences

Fig. 5.9 : Distribution des indices de complexité des séquences familiales des nœuds 5 et 6

Fig. 5.10 : Descendances finales des femmes des nœuds 9 et 10

Fig. 6.1 : Modélisation de l’influence dynamique existant entre les trajectoires professionnelles et fécondes au niveau individuel, adapté de Bernardt (1993)

Fig. 6.2 : Femmes au parcours familial « type » en fonction de la taille finale de leur descendance, échantillon VLV (%)

Fig. 6.3 : Types de trajectoires professionnelles féminines entre 15 et 49 ans des femmes au parcours familial « type » en fonction de la descendance finale, échantillon VLV

Fig. 6.4 : Types de trajectoires professionnelles féminines entre 15 et 49 ans des femmes au parcours familial « type » en fonction du niveau de formation, échantillon VLV

Fig. 6.5 : Types de trajectoires professionnelles féminines entre 15 et 49 ans des femmes au parcours familial « type » en fonction de l’âge au premier mariage, échantillon VLV

Fig. 6.6 : Courbes de survie au premier mariage en fonction de la cohorte de naissance, échantillon VLV

Fig. 6.7 : Courbes de survie au premier mariage en fonction de la confession, échantillon VLV’

Fig. 6.8 : Courbes de survie à la première naissance en fonction de la taille de la fratrie de l’épouse

Fig. 6.9 : Durée du dernier intervalle intergénésique tout rang confondu, femmes au parcours familial « type », échantillon VLV