Show Less

Les «Pastorales» de Longos

(«Daphnis et Chloé»)

Series:

Marcelle Laplace

L’art narratif a-t-il pour mission d’orienter et de modifier les pensées et l’affectivité des lecteurs ? C’est l’un des projets que Longos assigne à sa fiction, en un prologue où il démarque l’ambition instructive de Thucydide. Il désire ainsi rivaliser avec une peinture. Dans la description de celle-ci, les circonstances pastorales ne sont indiquées que comme un épisode, dont la situation chronologique est incertaine, parmi les aventures figurées. Pourtant, l’histoire de Daphnis et Chloé raconte l’apprentissage de l’amour et le mariage de deux jeunes pastoureaux dans un cadre campagnard. S’agit-il d’une mise en scène romanesque de thèmes de la poésie bucolique ? Ce livre analyse les multiples emprunts de Longos à la tradition littéraire, à l’historiographie, mais aussi aux différents genres poétiques (épique, hymnique, lyrique, bucolique, épigrammatique), au théâtre, à Platon, à Plutarque, et sa participation aux débats de la critique littéraire. De telles analyses montrent comment Longos joue du décalage, de la transposition, du paradoxe, de l’inversion, du contraste et de la contradiction, afin d’illustrer une esthétique littéraire et de défendre une conception morale et religieuse associée à un mythe paradisiaque.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion 171

Extract

171 Conclusion Présenté sous la forme d’un récit précédé d’un prologue, le roman de Longos est, dans son ensemble, marqué par diverses modalités du schème de la dualité ou du double : assorties des variations de la dissemblance, elles sont des fac...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.