Show Less

Polyphonie parisienne et architecture au temps de l’art gothique (1140–1240)

Series:

Pascale Duhamel

Qui n’a pas, à l’écoute d’un organum parisien, établi un rapport avec l’architecture des cathédrales gothiques, ou rencontré une telle comparaison dans un ouvrage traitant de musique ou d’histoire de l’art ? Ces rapports résultent de deux faits : d’une part, un remarquable parallélisme entre les événements marquants de la polyphonie parisienne et de l’architecture gothique, et d’autre part, la propension actuelle à percevoir de façon spontanée cette analogie. Cet ouvrage propose donc un nouvel examen de ce parallélisme historique en tenant compte de la perception actuelle, et en se basant sur les caractères concrets de l’architecture des cathédrales gothiques, de la polyphonie de Notre-Dame et du contexte culturel et intellectuel de l’époque. Basées sur la pensée scolastique, les analyses des compositions polyphoniques et des cathédrales gothiques d’Ile-de-France font ressortir des structures qui expliquent enfin que l’on perçoive entre ces œuvres des liens organiques et esthétiques. Cet ouvrage propose un parcours inédit d’éléments historiques concrets vers l’organisation et la perception de créations centrales de l’art médiéval.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

3. Architecture des cathédrales gothiques 147

Extract

147 3. Architecture des cathédrales gothiques Les trois derniers chapitres ont été consacrés à l’analyse du Magnus liber organi à partir des deux éléments de la pensée scolastique sélec- tionnés dès le début, que sont la pensée systématique caractéristique de la somme, et la pensée dialectique déployée dans la question disputée. Le présent chapitre ainsi que les deux prochains présenteront d’une ma- nière relativement symétrique les analyses de l’architecture des cathé- drales gothiques à partir des mêmes critères. On considère la construction de l’abbaye de St-Denis entre 1125 et 1140, sous l’impulsion de Suger de St-Denis, comme l’acte de nais- sance du style gothique. La période qui la suit donne lieu à un travail d’assimilation et d’exploration de son programme. Les premières syn- thèses représentatives du gothique classique apparaissent au début du XIIIe siècle. On considère en général la date de 1270 comme la limite au-delà de laquelle l’architecture prend une autre direction. L’histoire de l’art a, à plusieurs reprises, tenté de cerner ce qui caractérisait l’architecture des cathédrales gothiques de cette période. Dans un premier temps, étaient considérés comme critères de base l’arc brisé, la voûte d’ogives, et l’arc-boutant, avant de constater qu’ils étaient présents dans plusieurs autres architectures antérieures à la construc- tion de l’abbaye de St-Denis. Le consensus actuel manifeste dans les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.