Show Less

Une autre avant-garde

La métaphysique, le retour à la tradition et la recherche religieuse dans l’œuvre de René Daumal et de Daniil Harms

Series:

Tetyana Ogarkova

Nés et morts pratiquement en même temps, René Daumal (1908-1944) et Daniil Harms (1905-1942) ont vécu simultanément les mêmes moments-clés dans leurs cheminements artistiques et philosophiques. Cet ouvrage évalue des œuvres de ces deux écrivains si éloignés géographiquement, cadets de deux grands mouvements modernistes du XX e siècle (le surréalisme français et le futurisme russe) et démontre l’évolution organique de l’avant-garde européenne dans les années 1920-1930. En s’appuyant sur une lecture critique de l’image courante d’une avant-garde libératrice, révolutionnaire et athée dans son culte du progrès, l’auteur met en lumière l’existence de cette autre avant-garde, métaphysique et même religieuse, anti-révolutionnaire dans sa résistance au progrès, et finalement, dans un sens plus large, « antimoderne ».
La poésie métaphysique, la vision du monde contemporain comme un « contre-monde », le sens de l’absurde et les projets sotériologiques, c’est là l’ensemble des questions abordées dans cet ouvrage. Il met en évidence cette face cachée de l’avant-garde telle que l’expriment ces deux écrivains dans leurs œuvres respectives, qui continuent aujourd’hui à susciter l’intérêt de leur lointaine postérité au-delà de tous les pessimismes et optimismes du XX e siècle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avant-propos 1

Extract

1 Avant-propos La question de la fin de l’avant-garde reste problématique. Pourquoi ce grand mouvement artistique trouve-t-il si souvent son terme et sa fin à l’intérieur même d’une œuvre, au fil de l’évolution d’un auteur? Nous tenons, d’emblée, pour insuffisants, les facteurs extérieurs et les explications contextuelles: ni la répression sociale, ni l’essoufflement de l’élan vital ne sont pour nous en mesure d’expliquer seuls le pro- blème. Face à ce défi, notre travail cherche à interroger une évolution organique de l’avant-garde européenne dans les années 1920-1930. En effet, en progressant dans l’étude historique et contextuelle de l’avant-garde, on découvre un phénomène étrange dans le paysage avant-gardiste des années 1920 et 1930. Il s’agit en quelque sorte de l’apparition, au sein de l’avant-garde et sur ses marges, d’une autre avant-garde, représentée par un nombre d’auteurs qui se détachent de la rhétorique révolutionnaire et qui se mettent en retrait de ce que l’avant-garde historique est en train de devenir. Cette avant-garde dans les marges, qu’il est bien évidemment diffi- cile de catégoriser par un «-isme» quelconque, est tout de même re- présentée par un nombre d’auteurs importants. En France, par exemple, elle est représentée par le groupe du Grand Jeu dont René Daumal, Roger Gilbert-Lecomte et André Rolland de Renéville, et aussi par certains écrivains qui ont rompu avec le surréalisme: Michel Leiris, Henri Michaux,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.