Show Less

Nerval. Recherche de l’autre et conquête de soi

Contribution au suivi d’une genèse du "Voyage en Orient</I>

Series:

Aki Taguchi

Le lecteur des huit cents pages du Voyage en Orient de Gérard de Nerval peut difficilement concevoir les étapes de la constitution de ce riche et long récit. Initialement publié dans divers périodiques entre 1840 et 1850, puis « reconstruit » en 1851, l’ouvrage comporte nombre de variantes. Dans les publications antérieures à 1850, Nerval n’a pas donné immédiatement à ses chroniques tout le sens de la version finale. La critique nervalienne a donc souvent pu souligner la nécessité d’une recherche approfondie sur ces variantes. Cette étude tente de combler cette lacune en proposant au lecteur de scruter pas à pas l’élaboration d’une des plus belles invitations au voyage qui soit. En mettant à jour les étapes de la transformation du Voyage en Orient de feuilletons en livre, des variantes des premiers jets aux recompositions ultérieures, l’auteur de cette étude décèle et déploie, sur les traces du voyageur, la naissance progressive de l’écrivain, tout en dégageant la logique interne qui a déterminé son texte définitif.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre I : Feuilletoniste en voyage 17

Extract

Chapitre I Feuilletoniste en voyage Le Voyage en Orient se donne pour un périple effectué par Nerval à travers l’Egypte, le Liban, la Syrie et la Turquie en 1842-1843. Les vingt et un chapitres qui en constituent l’« Introduction. Vers l’Orient » re- tracent, en réalité, fidèlement, à quelques jours près, le voyage de Paris à Vienne, soit le voyage antérieur accompli en 1839-1840 pour se rendre à Vienne. Comme l’indique la relation de ce voyage, Nerval a quitté Paris « en plein hiver » et il a traversé des régions montagneuses. Il est passé par Melun, Montereau, Joigny, Auxerre, Chalon-sur-Saône, Mâcon, Lyon, Bourg-en-Bresse, Nantua, Ferney et il est arrivé à Genève où il est demeuré deux jours. Par bateau, il a gagné Lausanne, parcouru la Suisse jusqu’à Bâle (Berne1), et via Aarau et Zurich, il est parvenu à Constance. Il a pris le bateau jusqu’à Lindau, s’est rendu à Augsbourg, à Munich, puis, en traversant les Alpes, il est passé par Salzbourg et Linz, pour arriver à Vienne le 19 novembre 1839. Les cinq premiers chapitres feront l’objet d’une analyse dans notre première partie. Suiveront alors les récits dont l’itinéraire correspond au grand voyage en Orient de Nerval. Sans apporter aucune modification à l’itinéraire de son voyage, le narrateur recompose le chemin qui doit le conduire en Grèce. Il opère une soudure entre son premier voyage de Paris à Vienne et son grand voyage en Orient, en ajoutant une promenade fictive à 1 Nerval écrit à son père,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.