Show Less

Recherches récentes en FLE

Series:

Edited By Alain Kamber and Carine Skupien Dekens

Ce volume réunit des contributions représentant différents axes de la recherche portant sur l’enseignement/apprentissage des langues vivantes, et particulièrement du français, présentées lors du colloque de l’AFLS (Association for French Language Studies), qui s’est tenu à Neuchâtel en septembre 2009. Les études de terrain apportent des éléments de réponses concrètes aux questions que se pose tout enseignant de français langue étrangère. Elles portent notamment sur l’apprentissage de la phonologie du français, la construction du discours oral ainsi que les convergences de l’oral et de l’écrit. L’acquisition de compétences sociolinguistiques par les apprenants, les facteurs favorisant ou entravant l’apprentissage de la langue pour les immigrants sont également l’objet de recherches empiriques décrites dans ce livre. Enfin, des propositions didactiques sont présentées pour permettre un enseignement plus efficace du lexique et de la grammaire.
Alliant des thématiques, des méthodes et des points de vue variés, ce livre donne un aperçu de la recherche en français langue étrangère propre à stimuler d’autres études dans le domaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

VIRGINIE ANDRÉ & HENRY TYNE Compétence sociolinguistique et dysfluence en L2 21

Extract

VIRGINIE ANDRÉ & HENRY TYNE Compétence sociolinguistique et dysfluence en L2 Cet article présente une exploration de quelques questions de syntaxe dans des productions verbales en interaction en lien avec la notion de compétence sociolinguistique (CS) en langue seconde (L2). Après une présentation des termes auxquels nous recourrons, et de leur prise en compte dans différents travaux, nous proposons d’étudier en quoi certains aspects de la co-construction du discours, potentiellement considérés comme des marques de dysfluence, apportent des éléments d’analyse pour l’étude élargie de la CS en L2. Notre étude porte sur l’hésitation dans l’interaction. Les résultats montrent que ce sont sur- tout les apprenants les plus avancés (quatrième année d’étude à l’université) qui font de ce phénomène une véritable ressource permet- tant d’élaborer le discours dans et par l’interaction. 1. Compétence sociolinguistique en L2 La CS, considérée comme une partie de ce que Hymes (1972) appelait la « compétence communicative », concerne l’aspect variable des productions en langue en fonction de la situation de communication. L’appellation CS est parfois réservée à l’approche qui résulte d’une application des méthodologies laboviennes (Dewaele 2007). Ce qui est intéressant dans la manière dont le paradigme variationniste s’est développé en L2 autour de la notion de CS1, c’est le fait de considérer 1 A partir des années 1990, des chercheurs se sont penchés sur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.