Show Less

Recherches récentes en FLE

Series:

Edited By Alain Kamber and Carine Skupien Dekens

Ce volume réunit des contributions représentant différents axes de la recherche portant sur l’enseignement/apprentissage des langues vivantes, et particulièrement du français, présentées lors du colloque de l’AFLS (Association for French Language Studies), qui s’est tenu à Neuchâtel en septembre 2009. Les études de terrain apportent des éléments de réponses concrètes aux questions que se pose tout enseignant de français langue étrangère. Elles portent notamment sur l’apprentissage de la phonologie du français, la construction du discours oral ainsi que les convergences de l’oral et de l’écrit. L’acquisition de compétences sociolinguistiques par les apprenants, les facteurs favorisant ou entravant l’apprentissage de la langue pour les immigrants sont également l’objet de recherches empiriques décrites dans ce livre. Enfin, des propositions didactiques sont présentées pour permettre un enseignement plus efficace du lexique et de la grammaire.
Alliant des thématiques, des méthodes et des points de vue variés, ce livre donne un aperçu de la recherche en français langue étrangère propre à stimuler d’autres études dans le domaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DOMINIQUE KLINGLER Subordination et coordination : une opposition indécidable ? L’exemple d’énoncés complexes oraux produits par deux Japonaises apprenant le français 97

Extract

DOMINIQUE KLINGLER Subordination et coordination : une opposition indécidable ? L’exemple d’énoncés complexes oraux produits par deux Japonaises apprenant le français1 1. Introduction Cette contribution a pour objet les phénomènes de complexification des énoncés, dans les productions narratives de deux locutrices japo- naises apprenant le français (L2) dans une université au Japon, puis lors d’un séjour linguistique dans une institution en France pour la durée d’une année scolaire. La complexification s’observe en général à travers les phénomènes de coordination et de subordination, notions sur lesquelles nous revenons plus bas. Quelques études, pour ne citer que celles de Bartning & Kirchmeyer (2003), de Kirchmeyer (2002) et de Hancock (2000), le volume édité par Labeau & Myles (2008), des communications présentées à la conférence Eurosla 2008, montrent la prédominance de constructions moins complexes chez les apprenants de L2, quelle que soit leur L1, que chez les natifs (cf. aussi, Klingler 2002,-03-06). La subordination est par ailleurs l’un des critères rete- nus pour déterminer l’ « avancement » de l’apprenant (Bartning, 1997 ; Bartning & Schlyter, 2004). Selon d’autres travaux (Lambert, Caroll M. & Stutterheim, 2003), lorsque les apprenants de différentes langues utilisent les ressources grammaticales de la L2, dont celle de la subordination, leurs productions continuent néanmoins de refléter les principes d’organisation dominant dans leur L1. Cependant, dans une étude menée sur des productions narratives de trois japonophones en L1 et en français L2, on voit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.