Show Less

Langues en contact – Langues en contraste

Typologie, plurilinguismes et apprentissages

Series:

Stéphane Borel

Cet ouvrage se situe au carrefour de la linguistique descriptive, de la sociolinguistique, de la linguistique de l’acquisition et de la didactique du plurilinguisme. Son objectif consiste à réinterroger le contact de langues dans une perspective d’appropriation, à travers une diversité de terrains, de formats et de cadres analytiques. Une ouverture spécifique réside dans la considération, d’une part, d’objets d’appropriation non exclusivement linguistiques (notamment les savoirs mathématiques dans le cadre de l’enseignement bilingue), et, d’autre part, de situations non explicitement didactiques (mise à l’examen de la frontière entre situations exolingues et endolingues, entre acquisition et communication). Un intérêt transversal est accordé à la typologie des langues, élément mettant en jeu l’importance de chaque configuration linguistique dans la compétence plurilingue en construction, critère conduit à être relativisé en tant que tel, puis à l’échelle de l’apprenant. La démarche générale présente le contact/contraste linguistique comme un catalyseur favorisant la conceptualisation des savoirs.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 3 - Alterner pour construire.L’exemple des mathématiques 205

Extract

205 Chapitre 3 Alterner pour construire. L’exemple des mathématiques Albinus L’un d’entre nous connaitrait-il la mathématique ? Berthulphus Pour quoi faire ? Albinus Qu’il nous apprenne, en toute certitude, combien de grammairiens se trouvent rassemblés ici (Érasme, L’Assemblée des Grammairiens) Résumé du chapitre Les disponibilités du contact pour l’acquisition sont envisagées ici au moyen d’un « support » (les mathématiques) comportant deux propriétés importantes pour le redimensionnement de nos objets de réflexion : d’une part, bien que faisant lui-même l’objet d’une appropriation, ce support n’est pas de nature prioritairement linguistique et, d’autre part, il se présente parfois comme un langage en soi, insensible à la variation ou, au contraire, en contact structurant avec les langues d’enseignement. C’est donc au travers de l’enseignement bilin- gue des mathématiques que nous procédons à la progression de notre chemine- ment. Ce pan fondamental de la didactique du plurilinguisme nous permet d’ac- corder un nouveau statut au contact typolinguistique qui, tout en maintenant son potentiel didactique pour le traitement de savoirs linguistiques, y intègre et concerne désormais des enjeux orientés vers l’appropriation de savoirs discipli- naires. La question de la dimension notoirement langagière des disciplines sou- vent qualifiées de « non linguistiques » trouve dans le choix des mathématiques une résonnance singulière. Nous documentons tout d’abord un faisceau produc- tif de représentations impliquant le statut du langage dans et pour les mathéma- tiques, que nous orientons ensuite sur l’analyse...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.