Show Less

Grandes controverses en éducation

Series:

Edited By Alain Vergnioux

Au cours des dernières décennies, le champ de l’éducation et de la pédagogie a été parcouru de controverses parfois très vives, qui laissaient cependant l’impression de reprendre des débats anciens. Ceux-ci s’étaient déjà rencontrés sous la Renaissance ou au XIX e siècle, quand se mettent en place les conditions modernes de l’école.
Un séminaire a réuni pendant 4 ans des chercheurs des Universités de Caen, Nantes et Rouen autour de ces questions. Etudier ce type de controverses présente en effet de nombreux avantages : elles portent sur des notions centrales de l’éducation et constituent un observatoire privilégié pour l’analyse de la « raison éducative ». Il s’agit, en effet, de dégager des continuités, des constantes, de reconstituer des genèses ou des périodes, et d’étudier les enjeux et les arguments mis en œuvre. Il est alors possible de mettre en contrastes les systèmes d’explication et de légitimation mobilisés et d’éclairer de façon critique des débats qui, aujourd’hui encore, empruntent à leur insu les mêmes voies.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PARTIE 3 - GENÈSES ET LONGUE DURÉE

Extract

PARTIE 3 GENÈSES ET LONGUE DURÉE 185Restaurer la pédagogie traditionnelle? 186 Grandes controverses en éducation. Logiques, sens, enjeux La controverse «républicains-pédagogues»: une polémique contre-productive? 187 CHAPITRE 8 LA CONTROVERSE «RÉPUBLICAINS-PÉDAGOGUES»: UNE POLÉMIQUE CONTRE-PRODUCTIVE? Alain Trouvé Université de Rouen – CIVIIC Depuis bientôt une trentaine d’années, nous assistons en France à une spectaculaire controverse à propos de l’école, laquelle oppose deux cou- rants de pensée connus dans les cercles concernés sous les appellations de «républicains» (parfois de «néo-républicains») et de «pédagogues». Sauf exception, loin d’un véritable débat, cette controverse a pris au gré des ans la forme d’une véritable polémique, voire d’une querelle (avec invectives et insultes à la clé), tant les positions des uns et des autres ont pu se durcir, s’exagérer, et se caricaturer mutuellement. Parler de «controverse» est donc un véritable euphémisme: la plupart du temps, sous le coup de la passion, c’est la «rhétorique pamphlétaire» qui a dominé au détriment de la «rigueur argumentative» (Cady, 2005, resp. pp. 384 et 10). D’où les jugements souvent négatifs que cette contro- verse a pu susciter: «effets dévastateurs» (Meirieu, 2004, p. 139), «affrontement plutôt stérile» (Aussel & Dufour-Maître, 2006, p. 556), «effets ravageurs» (Gauchet, 2008, p. 94). Ajoutons que la médiatisation de cette polémique par la voie de la presse destinée au grand public cultivé a contribué également à conf...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.