Show Less

L’image du « Togolais nouveau » dans l’œuvre romanesque de Félix Couchoro

Series:

Koutchoukalo Tchassim

Cet ouvrage présente l’image du Togolais au temps pré-colonial, colonial et post-colonial à travers l’œuvre romanesque de Félix Couchoro. Il explore la question de l’évolution du colonisé non pas dans un rapport conflictuel avec le colonisateur mais dans un esprit d’acceptation passive des apports de la colonisation. Ce livre réunit des données anthropologiques, ethnologiques, historiques, sociologiques et linguistiques exploités par le romancier Félix Couchoro. Il ressort l’idéologie assimilationniste défendue par le romancier avec conservation des pratiques traditionnelles moins gênantes et l’abandon de celles jugées obsolètes dans un monde en évolution. En outre, cet ouvrage réalise les contours de la vie syncrétique de l’évolué. La question de la marginalisation de la femme africaine, de la littérature africaine, au moment où était en vogue le mouvement de la négritude, y est soulevée. L’écriture migratoire de l’écrivain, située entre l’ostentation et le populaire, est aussi soigneusement analysée. Cet ouvrage présente l’histoire des ex-colonisés, une histoire écrite dans les romans de Couchoro, une histoire revisitée.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale 269

Extract

269 Conclusion générale Couchoro dans la quête du «Togolais évolué» ou moderne juge indis- pensable le combat de certaines pratiques traditionnelles jugées cadu- ques et gênantes à l’évolution. Ainsi, des pratiques fétichistes, telles que la thérapeutique traditionnelle, le culte vodou, l’invocation des es- prits des morts et l’esclavage «interne», sont véhémentement critiquées. Mais au même moment, il défend d’autres pratiques traditionnelles ju- gées inoffensives, les valorisant de par la description passive dont elles font l’objet. La nuit de noces traditionnelles et les cérémonies tradition- nelles accompagnant le mort, présentées sous un angle exotique, réha- bilitent l’image véritable de la culture africaine. Les activités et les lo- gis traditionnels sont également des éléments spécifiques de cette culture. L’œuvre de Couchoro dans son ensemble est destinée à une frange de la population togolaise: les Ewé et Guin du littoral togolais. Ces peuples, entrés très tôt en contact avec l’Occident, développent le commerce des esclaves, puis celui des produits agricoles et manufacturés tandis que l’intérieur du pays développe le commerce caravanier. Nombre des chefs du littoral font donc fortune par le commerce des esclaves. L’installa- tion des colonisateurs à la côte constitue un atout favorable au dévelop- pement de l’économie de ce peuple. Ainsi, après l’expérience faite par les colonisateurs dans les plantations, c’est le tour des habitants du...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.